Requete "louche"

gigie
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2012
- 6 nov. 2012 à 23:07
gigie
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2012
- 7 nov. 2012 à 12:11
Bonjour,
Le pere de mes deux enfants ya deux ans et demi a fait une requete au jaf pour fixer le dvh et la pension alimentaire. Le juge statue apres accord desxdeux parties, pour un simple droit de visite tous les week end pendant une journee. Lui accorde l autorite parentale conjointe.

Quand je lui ai fait signifie le jugement il a fait appel parce que j ai refuse d etre avec lui. Appel fait a cour d appel ou il demande un dvh classique et l abaissement de la pension alimentaire. Le verdict m a ete favorable on lui a refuse le dvh classique car les enfants sont victimes de son tabagisme passif,certificats medicaux a l appui.

Il n a pas paye la pension alimentaire, je fais donc via un huissier de justice une demande de paiement direct pour les pensions a echoir.
Sa reaction vindicative :
Aujourd hui, il fait un refere en urgence demandant encore le dvh elargi, et l abaissement de la pension pour la raison que depuis septembre il a une baisse de salaire de 500 euros.
Sa requete n est pas fiable, parce que la raison de cette baisse de salaire correspond au 40% de vie chere de la guadeloupe qui lui ont ete supprime car il a ete reaffecte a Paris, car il etait ici en guadeloupe pour un contrat de 4 ans, qui est fini. Il est en instance de quitter la guadeloupe (demenagement pris en charge par son administration), ceci il le cache au jaf affirmant que sa situation est la meme, et dans toutes les requetes qu il a fait depuis le depart, jamais il n a fait etat de sa presence provisoire en guadeloupe.
Depuis l arret de la cour d appel il ne prend les enfants maxi 2 samedi d affiles. Je me retrouve a faire les trajets allers et retours tous les week end, pour trouver portes closes.

Le si peu qu il prend les enfants, les enfants subissent son tabagisme passif, et lorsqu ils sont malades, il refuse de les soigner meme pour de la temperature. Il me ramene les enfants deux heures apres pour que je les soigne, renoncant a son droit de visite. Si je ne suis pas chez moi il reste a m attendre avec les enfants, devant chez moi jusqu a ce que je rentre.

Je suis fatiguee de toute ces requetes pas tres intelligentes. Je voudrais savoir ce que vous pensez de tout cela, que me conseillez vous ?

1 réponse

cacahuéte46000
Messages postés
653
Date d'inscription
samedi 11 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
28 décembre 2012
334
7 nov. 2012 à 08:29
je m'excuse si je n'ai pas compris:
le père de vos enfants était en Guadeloupe, s'il prend les enfant (même peu) un jour les w-e: c'est que vous également vous devez être en Guadeloupe.
Bien, que dans votre texte, ça se contredit, à moins qu'il n'ai pas pris les enfant pendant 4 ans...
Bref, là n'est pas la question!

Vous avez je pense à faire avec un père non responsable et qui sait malgré tout "utiliser" les outils procéduriers.
Et ça durera longtemps pour avoir une vie plus sereine.
0
gigie
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2012

7 nov. 2012 à 12:11
Bsr,
Merci d avoir repondu. Voila : effectivement je vis en guadeloupe ou moi j ai ete mutee definitivement, contrairairement a lui. Il a un droit de visite limite, a savoir un samedi sur deux , un dimanche sur sur deux chaque week end de 9h a 16. C moi qui doit amener et recuperer les enfants a son domicile.
Cela fait deux ans que cela dure.
Mais depuis le verdict de la cour d appel defavoable pour lui, il prend les enfants quand bon lui semble, ce qui est son droit d ailleurs.
Mais le peu qu il les prends ils reviennent malades une fois sur deux (bronchite asthmatiformes..).
Moi je trouve sa enieme demande de dvh infondee parce qu elle a deja ete jugee et le droit d hebergement lui a ete refusee en appel. Surtout que maintenant il demande de nouveau un dvh elargi , c a dire le droit classique mais en y ajoutant qu il recupere les enfants a l ecole le vendredi et les ramene les lundi matin a l ecole. Alors qu il est sense vivre en metropole, mais ca il le cache.
Je suis dans la memexadministration que lui, je peux le contrer preuves a l appui sans soucis, devant le jaf.
Ma question est de savoir ce qu il risque devant le jaf, en agissant ainsi?. Comment le jaf peut il le percevoir ?.
Merci beaucoup.(pour info il paranoiaque et border line, mais mon avocat a dit que l on ne peut pas demander d expertise psychologique). Je sais comment le contrer preuves a l appui comme d habitude, car toutes ses requetes ne sont faites que de mensonges, et il a un avocat dans ses conclusions qui l enfonce a chaque fois.
0