Rupture abusive période d'essai

Messages postés
317
Date d'inscription
mardi 3 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2009
-
Bonjour,

Quelqu'un aurait-il des informations sur le montant des indemnités au titre d'une rupture abusive de la période d'essai ?
Merci beaucoup par avance

Magali
Afficher la suite 

13 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
317
Date d'inscription
mardi 3 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2009
161
13
Merci
Lorsque la période d'essai est rompue pour d'autres motifs que l'incompétence.

Dire « Merci » 13

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24223 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de magali1322
Messages postés
317
Date d'inscription
mardi 3 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2009
161
3
Merci
C'est bien cela que j'aimerais connaitre: comment estimer les indemnités à demander au prud'hommes?
Commenter la réponse de magali1322
Messages postés
317
Date d'inscription
mardi 3 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2009
161
2
Merci
La rupture abusive de la période d’essai
N.B. : La charge de la preuve de l’abus de droit incombe au salarié, l’employeur n’ayant pas obligation de motiver la rupture de la période d’essai.

Limites

Si la liberté de rupture de la période d’essai est la règle, un certain nombre de limites ont été posées à cette liberté, notamment par la Cour de cassation. Ainsi :
La rupture de la période d’essai ne peut être fondée sur un motif discriminatoire ;
Si cette rupture est fondée sur un motif disciplinaire, l’employeur doit respecter la procédure disciplinaire ;
L’employeur doit obtenir l’autorisation de l’inspecteur du travail pour rompre la période d’essai d’un salarié protégé.

Abus de droit

Par ailleurs, l’employeur ne doit pas faire un usage abusif du droit qui lui est reconnu de rompre la période d’essai à tout moment : la rupture ne doit donc pas être abusive, c’est-à-dire, notamment, ne doit pas intervenir trop tôt ; l’employeur doit avoir eu le temps d’apprécier réellement les capacités professionnelles du salarié (Cour de cassation, Chambre Sociale, 16 octobre 2002). Ainsi :
Un employeur a été condamné à verser des dommages-intérêts au salarié pour avoir mis fin à sa période d’essai une semaine après le début des relations contractuelles, alors même que le salarié, âgé de 45 ans, venait de démissionner de son emploi précédent, qu’il effectuait un stage d’adaptation aux techniques de la société et qu’il n’avait pas encore été mis en mesure d’exercer les fonctions qui lui avaient été attribuées (Cour de cassation, Chambre sociale, 20 février 2007).
A jugée abusive la rupture de la période d’essai du salarié qui avait demandé un congé de trois jours sans traitement pour son mariage (Cour de cassation, Chambre sociale, 17 mars 1971).
A été condamné l’employeur ayant procédé à la rupture de la période d’essai en raison de la réclamation du salarié au sujet de sa rémunération (Cour de cassation, Chambre sociale, 20 octobre 1998).

L’abus de droit sanctionne ainsi la rupture de la période d’essai (qui est en réalité un licenciement) dès lors que celle-ci ne résulte pas motifs professionnels.
Commenter la réponse de magali1322
Messages postés
9089
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2018
2498
1
Merci
il faut voir cela avec un avocat.
si on vous dit un chiffre, vous allez l'avoir en tete, et si jamais votre avocat vous annonce 50% du montant vous alllez etre décue
Commenter la réponse de jfqld
1
Merci
une periode d'essai reste une periode d'essai en effet mais le droit (heureusement) empeche l'employeur d'abuser de son pouvoir! En cas d'incapacité ou d'incompatibilité ok en cas de grossesse non revelée de religion non apprécié ou autres raisons fondées sur la vie privée on peut tout de suite en apprécier l'existence de la qualification de rupture abusive...
Commenter la réponse de Geff
Messages postés
9089
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2018
2498
0
Merci
quels autres motifs ? vous devez bien avoir un courrier ou eu un entretien
Commenter la réponse de jfqld
Messages postés
317
Date d'inscription
mardi 3 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2009
161
Commenter la réponse de magali1322
Messages postés
9089
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2018
2498
0
Merci
sinon il n y a pas d indemnités versées par l'employeur
il ne reste que les prud hommes
Commenter la réponse de jfqld
Messages postés
317
Date d'inscription
mardi 3 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2009
161
0
Merci
Je supposais que comme ce type de rupture illégale était apparentée à un licenciement sans cause relle et serieuse, on peux demander 1 mois de salaire.
Qu'en pensez vous?
Commenter la réponse de magali1322
Messages postés
9089
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2018
2498
0
Merci
pourquoi illégal ? ce n'est pas illagal de casser un contrat pendant une période d 'essai
magalie,
en effet une rupture de la période d'essai peut être abusive lorsqu'elle n'est pas inhérente à la personne ( ex: l'entreprise veut faire des économies, elle se rompt la période d'essai sans motifs)
si vous apportez la preuve qu'il s'agit la d'un licenciement pour difficulté economique la rupture est abusive
enfin la rupture de la période d'essai lorsqu'elle est abusive ne s'apparente pas à un licenciement sans cause réelle et sérieuse, aussi l'indemnité sera calculé différemment, des lors les dommages interets perçus seront calculé suivant plusieurs considérations spécifique au contexte de la rupture.
Commenter la réponse de jfqld
0
Merci
Premièrement, il faut pouvoir démontrer la rupture abusive, ce qui n'est pas gagné.

Sachez en effet que l'une ou l'autre partie peut prononcer la rupture du contrat pendant la période d'essai et sans le moindre préavis ni motif !!

Ainsi, il vous appartien de démontrer que l'employeur a commis une discrimination à votre égard concernant la mise au terme de votre contrat !
Commenter la réponse de SH
0
Merci
Nullité de l'acte et réintégration du salarié en cas de discrimination (femme enceinte, syndicaliste...)
Commenter la réponse de djo
Messages postés
9089
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2018
2498
-1
Merci
c est quoi une rupture abusive.
LA période d'essai est prévue pour cela, c'est pour tester le salarié. Et si cela ne marche il y a rupture de la période d'essai
cela veut bien dire ce que cela veut dire : PERIODE D ESSAI
Mon employeur a rompu mon CDI après 3 semaines d'essai pour un poste d'animatrice de vente sans antecédent de remarque professionnel alors que je n'occupait pas le poste pour lequel j'ai signé et encore moins dans l'entreprise du contrat. Je vien d'apprendre qu'ils n'ont pas mis longtemps à me remplacer par une promotion interne alors que 3 de mes collègues ce le sont vu refusé sous le motif d'impossibilité de muter leur contrat. est ce une rupture abusif? puit je le prouver par des témoignages?
Commenter la réponse de jfqld
Dossier à la une