Devenir avocat en France : diplôme et concours

Devenir avocat en France : diplôme et concours Pour devenir avocat, vous devez accomplir plusieurs années d'études puis passer un concours (le "barreau"). Les différentes étapes pour devenir avocat.

Comment passer le barreau ?

Vous devez avoir au minimum un master 1 de droit (maîtrise) pour pouvoir passer le concours d'avocat, soit 4 années d'études à l'université. Toutefois, la plupart des candidats à l'examen sont titulaires d'un master 2 (5 années d'études). Vous devez ensuite passer le concours d'examen d'entrée au CRFPA (« centre régional de formation professionnelle des avocats »), qui sont des établissements d'enseignement spécialisés dans la formation des futurs avocats. Ce concours du barreau, difficile (le taux de réussite moyen étant d'environ 1/3 des inscrits), comprend des épreuves écrites et des épreuves orales.

Si vous êtes admis, vous accomplissez une formation de 18 mois au sein du CRFPA. Cette formation se découpe en trois périodes de 6 mois : 6 mois d'études théoriques (les cours), 6 mois de travail sur un projet pédagogique, et 6 mois dans un cabinet d'avocat. Cette formation vous prépare au diplôme du CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat). Vous devenez officiellement avocat une fois ce diplôme obtenu et après avoir prêté serment.

Un étranger peut-il devenir avocat en France ?

Un étranger peut passer le concours d'avocat s'il est titulaire d'une maîtrise en droit français ou d'un diplôme équivalent. Toutefois, si vous êtes un étranger non européen (c'est-à-dire non-ressortissant d'un pays membre de l'UE ou de l'Espace economique Européen), vous ne pourrez exercer la profession d'avocat en France que si votre Etat accorde réciproquement la possibilité aux français de devenir avocats dans votre pays. Si vous êtes déjà avocat dans un pays étranger hors Europe et que vous souhaitez exercer votre profession en France, vous devrez passer un examen de contrôle de connaissances en droit français (examen comprenant des épreuves écrites et orales).

Combien gagne un avocat ?

Le niveau de revenus d'un avocat peut fortement varier d'un professionnel à l'autre. Le montant des honoraires facturés par un avocat dépendent en effet de nombreux critères : la notoriété du cabinet, le niveau de revenus des clients, le degré de difficulté des affaires, etc.