Prison et maison d'arrêt : définition et différences

Chargement de votre vidéo
"Prison et maison d'arrêt : définition et différences"

Au sein des prisons, on distingue les maisons d'arrêt et les établissements pour peine. Ces prisons ne prennent pas en charge les détenus de la même manière. Définitions et différences.

Qu'est-ce qu'une maison d'arrêt ?

Une maison d'arrêt est un établissement pénitentiaire dans lequel séjournent des prévenus, c'est-à-dire les personnes en attente de jugement, ainsi que des personnes condamnées définitivement et dont les peines ou reliquat de peine restant à purger sont inférieures à deux ans. Parmi les maisons d'arrêt les plus connues peuvent être mentionnées :

  • Fresnes, la Santé ou Fleury-Mérogis pour la région parisienne ;
  • les Beaumettes à Marseille ;
  • Lyon-Corbas à Lyon ;
  • Seysses à Toulouse, etc.

Quels sont les établissements pour peine en France ?

L'appellation « établissement pour peine » regroupe différents types de prisons dont les centres pénitentiaires, les centres de détentions, les maisons centrales, ou les établissements pénitentiaires pour mineurs.

Centre de détention

Les détenus condamnés à une peine supérieure à deux ans et qui présentent des perspectives de réinsertion sociale peuvent accomplir leur peine dans un centre de détention. Dans ce type d'établissement, l'accent est mis sur la réinsertion des détenus (travail, activités culturelles et sportives, etc.). Exemples de centres de détention : Réau, Chateaudun, Uzerche, ...

Maison centrale

Un détenu condamné à une longue peine peut accomplir celle-ci au sein d'une maison centrale. Ce type d'établissement accueille également les détenus présentant des risques particuliers. L'organisation et le fonctionnement d'une centrale sont principalement axés sur la sécurité. Exemples de maisons centrales : Poissy, Clairvaux, Arles...

Centre pénitentiaire

Les centres pénitentiaires sont des établissements mixtes. Ces prisons regroupent plusieurs quartiers qui peuvent donc comprendre à la fois une maison d'arrêt, un centre détention ou une maison centrale. Exemples de centres pénitentiaires : Liancourt, Meaux, Perpignan, ...

Mineurs

Enfin, les établissements pénitentiaires pour mineurs sont des prisons spécialisées dans la prise en charge des mineurs délinquants. Les premiers d'entre eux ont été ouverts entre 2007 et 2008.

Aménagement de peine

En plus de ces établissements, il existe également des centres de semi-liberté et des centres pour peine aménagées au sein desquelles les détenus en semi-liberté ou bénéficiant d'un placement à l'extérieur peuvent accomplir leur peine.

Qu'est-ce qu'un transfert de détenu ?

Au cours de sa détention, un détenu peut faire l'objet d'un transfert d'une prison à l'autre. C'est notamment le cas lorsque, une fois qu'une personne en détention provisoire est jugée, son transfert est effectué entre une maison d'arrêt et un centre de détention. Une personne condamnée à une longue peine (meurtre, braquage, viol, terrorisme, etc.) pourra donc commencer à accomplir celle-ci en maison d'arrêt jusqu'à sa condamnation définitive, puis être ensuite transféré dans un établissement pour peine.