Attestation Pôlemploi non conforme et bulletin de paye de pajemploi non comforme

Signaler
-
 rirififiloulou_6154 -
Bonjour,
je suis assistante maternelle. Les choses ne se passant pas correctement à mon sens, j'ai choisi de donner ma démission. Le papa a très mal réagi (menace, insulte, etc.). Le contrat a pris fin le 13 mars 2020. Après l'accueil, la maman m'a remis mes documents de fin de contrat (attestation pôlemploi, certificat de travail et solde de tout compte). Je lui ai signalé que sur l'attestation, le montant de l'indemnité de CP et de régularisation de salaire avait été noté en net et non en brut. Elle m'a certifiée que je me trompais (or, quand on additionne le salaire, les CP et la régularisation de salaire, on tombe sur le montant du chèque qu'elle m'a fait). Pour avoir un bulletin de salaire, j'ai dû attendre le 5 avril, que la maman fasse la déclaration pajemploi. Là, je me rends compte qu'elle a déclaré l'indemnité de CP et la régularisation comme étant une indemnité de rupture de contrat, ce qui est faux, puisque qu'il y a des cotisations à valoir sur ces sommes.
Le 22 avril, la maman a eu réception d'une lettre recommandée de ma part, lui demandant de me payer d'une part, les jours de CP qu'elle me devait (ils ne m'ont pas été payé dans leur totalité), et d'autre part, de rectifier l'attestation pôlemploi et la déclaration pajemploi (le bulletin de salaire étant faux).
A ce jour, je n'ai eu aucune nouvelle.
J'envisage de faire un courriel à la maman, afin de lui demander une nouvelle fois de me verser la totalité de la somme due pour mes cp ainsi que les versions corrigées de l'attestation et du bulletin de salaire, et lui laissant un délai de 8 jours.
A l'issue de ce délai, si je n'ai pas de réponse (et je doute en avoir), je voudrais faire un recours au prud'homme, dans sa version en référé. Comment puis-je m'y prendre ?

1 réponse


Bonjour Alice

Faire appel à un avocat n'est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Voyez du côté de vos organisations professionnelles, si vous en êtes adhérentes, de vos contrats d'assurance (qui prévoient fréquemment une assistance juridique), de l'aide juridictionnelle (avec votre salaire d'AM, ça doit passer sauf si votre conjoint est avant-centre du PSG) ou l'auto-financement (le bon vieux article 700 du Code de procédure civile prévoit la possibilité de faire rembourser vos frais par la partie adverse).
Dossier à la une