25 % ou 75 % d'impôt sur le revenu, dans ce cas ?

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 5 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
5 février 2020
-
Michel1478
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 5 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
5 février 2020
-
Bonjour à tous,

Le Panama est présent sur la liste noire actuelle de l'administration fiscale française.

Est-ce que les personnes qui
- sont de nationalité française ;
- ont un revenu de source française ;
- sont titulaires de la carte de résident permanent du Panama ;
- ne passent pas plus d'un mois par an au Panama ;
- n'ont aucun revenu de source panaméenne ;
- ont un compte bancaire au Panama ;
- ont une entreprise passive au Panama, immatriculée à la sécurité sociale panaméenne ;
- ont fait un virement bancaire entre la zone Sepa et le Panama ;
- sont propriétaires d'un bien immobilier au Panama ;
- sont des résidents fiscaux d'un pays qui n'est ni la France, ni le Panama, ni un pays qui figure sur la liste noire actuelle de l'administration fiscale française ;
- ont plusieurs liens économiques avec leur pays de résidence fiscale ;
payent 25 % ou 75 % d'impôt, en France, sur leur revenu de source française ?

Merci.

Bien à vous.

Michel

2 réponses

Messages postés
24390
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 février 2020
11 614
Bonjour

C'est pour un devoir ?
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 5 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
5 février 2020

Bonjour

Non.

Mon objectif est de comprendre les conséquences de la présence d'un pays sur cette liste noire pour les personnes qui ont un revenu de source française.

En France, nul n'est censé ignorer la loi mais il ne suffit pas de la connaître pour la comprendre.

Pour comprendre une loi de la République française, il faut avoir les moyens de payer un juriste capable de traduire le langage juridique de cette loi en langage naturel si on ne parvient pas à trouver une réponse valide sur internet.

Cordialement

Michel
Dossier à la une