Droits allocation chômage après une rupture conventionnelle à 61 ans ?

Signaler
-
caroledu92
Messages postés
11718
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 janvier 2020
-
Bonjour,
J'ai 61 ans et 5 mois et je viens de m'inscrire en ligne à Pôle-Emploi début 2020 après une rupture conventionnelle (12 ans CDI).
J'ai cotisé 149 trimestres.
Pouvez-vous m'indiquer jusqu'à quand pourrais-je percevoir l'assurance chômage ? ?
Pour être plus précis pourrais-je percevoir les assédic au dela de mes 62 ans (au minimum 3 ans) ou serais-je obligée de prendre ma retraite à 62 ans ?

2 réponses

Messages postés
11718
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 janvier 2020
2 502
Bonjour

Pole Emploi vous demandera de justifier vos droits auprès de la CNAV et arrêtera de vous donner des allocations si vous pouvez prendre votre retraite
Bonjour,
Je pense que vous sous-entendez que Pole-emploi cessera l'allocation-chômage lorsque je pourrai prendre ma retraite à taux plein (167 trimestres pour mon âge, sachant que je cumule actuellement 149 trimestres)
Bien sur : je peux prendre ma retraite à mes 62 ans, mais si je ne m'abuse mes droits aux Assedic seront de 3 ans à partir du 1er jour du versement de l'ARE.
Pouvez-vous me donner des précisions ...
Messages postés
11718
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 janvier 2020
2 502
L’âge de la retraite est fixé à 62 ans pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1955, sous réserve de remplir la condition de trimestre requis pour prétendre à une retraite à taux plein (166 trimestres).

L’âge maximum pour être indemnisé au titre de l’ARE (âge à partir duquel une retraite à taux plein est attribuée quel que soit le nombre de trimestres) est de 67 ans pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1955.

La poursuite de l’indemnisation est donc possible jusqu’à ce que le nombre de trimestres requis soit atteint et au plus tard jusqu’à 67 ans, dans la limite de la durée d’indemnisation déterminée à l’ouverture de droits.


Effectivement, vous aurez 3 ans d'allocations
Dossier à la une