Plancher / Plafond retraite

Signaler
-
 WalkingFred -
Bonjour,
Bonne idée de mettre en place un plancher à 1000 euros. Pourquoi ne pas mettre en place un plafond à 10 000 euros pour l ensemble des revenus d un citoyen à l age de 64 ans ?

2 réponses

Dans un système par répartition, on ne cotise pas pour soi mais pour les autres, c'est ce que quasiment tout le monde semble perdre de vue : ce qui est prélevé sur un salaire au titre de la retraite sert dans l'immédiat à financer les retraites actuellement payées. Ce n'est pas de l'argent qui est prélevé, mis de côté et rendu plus tard. Prenez un bulletin de salaire, regardez tout ce qui est prélevé et demandez-vous si cela vous profite vraiment… Exemples : un célibataire sans enfant et propriétaire cotise aux allocations familiales. Trouve-t-on cela aussi scandaleux que la retraite ? Un célibataire cotise à l'allocation veuvage qu'il ne touchera jamais… Tout le monde cotise à la caisse maladie, malade ou pas. Puis dès qu'on se casse un bras, ça coûte plus cher que tout ce qu'on versé de son vivant ! C'est pareil pour la retraite : solidarité et répartition. On paye pour tous, à la mesure de son salaire. Puis un jour on ne travaille plus, et ceux qui bossent encore nous payent notre retraite. Si on ne peut pas comprendre ça, alors il faut regarder comment ça se passe chez Donald Trump et sa société ultra-individualiste. Bonne chance avec un petit salaire : vous serez encore sur les chaînes de montage chez General Motors à 75 ans pour pouvoir vous payer des anti-inflammatoires. Je pense qu'en France, on regarde les choses dans le mauvais sens. Nous vivons dans un système que l'on ne nous a pas appris à apprécier pour ce qu'il apporte. Si tous ces prélèvements que l'on trouve trop onéreux n'étaient pas retenus, sur un Livret à combien de pour cent faudrait-il les placer pour en retirer dès 62 ans 1000 euros d'intérêts mensuels ??? Personne ne serait assez raisonnable pour économiser autant , de toute façons. Cracher sur ce système, c'est avouer qu'on n'y a rien compris du tout. Juste pour se rendre compte : on travaille 40 ans et quelque (quand on travaille, je ne parle pas des autres…). Pour la retraite, on vous prélève 6,90% du salaire brut (soit grosso modo 140 euros pour un salaire de 2000). Combien est-il rendu, à partir de 62 ans, pour les 20 années qui restent à vivre ? Même à 1000 euros de retraite par mois, on peut appeler ça un super placement, non ? Le système de retraite de base des salariés (je ne parle pas des complémentaires, ni des autres régimes), c'est un Livret A à 350%. Mais ça, je ne l'entends jamais. Au fait, l'employeur paye bien plus que vous-même pour votre propre retraite… mais ça non plus on ne l'entend jamais. Pour rester factuel, si l'on ne payait les retraites qu'avec la cotisation salariale, un travailleur se finance sa retraite à 1000 euros par mois pour les 3 ou 4 premières années. Avec les cotisations patronales, on pousse jusqu'à 10 ou 12 ans. Si on vit au-delà de 72 ans, tout le reste c'est la solidarité et la répartition. En gros, c'est cadeau. Pourquoi ? Parce qu'en France nous sommes nombreux (65 millions d'habitants : c'est pas la Suisse qui pourrait faire ça…) et que quoi qu'on en dise, il y a encore de l'emploi
Pour reprendre l'exemple de geo : si quelqu'un a cotisé sur 3500 euros par mois pendant 43 ans, c'est qu'il a eu un emploi fortement rémunéré dès son début de carrière, ce qui n'est pas vraiment quelque chose que l'on constate. L'exemple, désolé, ne tient pas la route : il y aurait quelqu'un qui gagne 8 fois le SMIC de l'époque dès son début de carrière, en quittant l'école à 18 ans… ? Les chiffres, les calculs, les maths, c'est une chose : la réalité du terrain en est une autre. Les exemples que j'entends à la télé, je ne les ai jamais croisés dans mon bureau, ce n'est pas la vraie vie, c'est comme des effets marketing. Tout est beaucoup plus compliqué que ça mais on essaie de faire croire (et de croire) que c'est simple. En revanche, si l'on explique vraiment les choses, alors tout devient acceptable. Mais parfois, l'ignorance des masses fait la force de ceux qui les dirige (ou les dévient). Le système n'est jamais présenté comme il devrait l'être (merci la télé et les journalistes qui n'ont jamais rien compris à la retraite, que ce soit celle qui va disparaître comme celle qui va la remplacer). On a oublié d'être éducatif en occultant totalement le côté réellement bienveillant de notre système.
Justicier75
Messages postés
1324
Date d'inscription
mardi 1 mai 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2020
265
Gèo a voulu démontrer que quelqu'un qui cotise au taquet du plafond SS toute sa carrière aura la même retraite Carsat que quelqu'un qui ne cotise que 25 ans au taquet, les 2 ayant les mêmes trimestres.........
Avec un système à points, ils n'auraient pas la même retraite.
Du temps de mon père c'était pire, les 10 meilleures années......
Bon en France on est solidaire.............surtout quand on est gagnant.

On parle de 1 000 euros de retraite, mais carrière complète........
Tout simplement parce que les "cadeaux" (trimestres pour enfants, trimestres de chômage, complément du minimum contributif, majorations diverses et j'en passe) ont un coût : il faut bien que quelqu'un paye ses suppléments qui servent à compenser les carrières en dents de scie. On l'oublie souvent : ce sont des gens plus aisés qui financent tout cela par le biais de cotisations qui ne leur profiteront pas directement et par ce qu'ils versent aux impôts. Alors si en plus on devait écréter leurs revenus à la retraite alors qu'ils ont cotisé (eux…), il y a un moment où c'est les riches qui vont mettre des gilets colorés, non ? En versant aux "riches" ce qu'on leur doit, le système s'assure d'un minimum qui est rendu par ces mêmes personnes. Vous remarquerez que les revenus modestes sont parfois dispensés de toute forme d'impôt sur le revenu (alors qu'ils ont perçu 12 RSA dans l'année), qu'un "petit" retraité n'est pas redevable de CSG… Il y a bien quelqu'un qui paye pour cela, ce ne sont pas des cadeaux sortis d'un chapeau magique. On ne peut pas tout enlever aux riches : sans quoi, la machine ne tourne plus… La personne à qui on ne verserait "que" 10000 euros au lieu de davantage (pour lesquels elle aura cotisé !!!) payera aussi moins d'impôts que ce qu'elle devrait payer sur une somme plus élevée. Le système serait-il vraiment gagnant à reverser une partie de cet argent à quelqu'un qui n'y participe pas ou peu et qui ne le fera pas davantage ? Il faut une vue plus globale que celle assez réductrice des petits retraités contre les gros capitalistes. Je ne défends personne en disant cela : je constate juste avec l'expérience dans le social que l'on oublie souvent d'où vient vraiment l'argent. Un travailleur riche paye un impôts sur le revenu qui fait parfois 40% de ce qu'il déclare. Quelqu'un qui a 1 million d'euros de revenu finance combien de RSA à lui tout seul sans contrepartie ? Environ 700 RSA avec son seul impôt sur le revenu, soit la subsistance de 40 personnes seules pendant 1 an ! Plafonner les retraites n'est pas une solution, pas plus que de plafonner les salaires à mon avis.
jee pee
Messages postés
27872
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2020
2 020 > Geo
mais pas la même retraite complémentaire

et alors le secteur public et certains régimes spéciaux où seuls les 6 derniers mois comptent ;-)

bon heureusement avec la réforme des retraites 1 euro cotisé donnera la même retraite à tous
> Geo
Sur ce même principe, vaut-il mieux que celui qui a cotisé plus ait plus qu'un autre ou que chacun ait moins que ce qu'il pourrait avoir ??? Si on faisait la moyenne des années sur la totalité de la carrière, l'un aurait plus que l'autre, c'est certain, mais chacun aurait moins que ce que le système actuel peut offrir. Et je pense que le système par point va aller dans ce sens (sans garantie). Il va bien plus marquer les différences en essayant de faire passer cela pour de la justice. J'ai un peu de mal à admettre que quelqu'un qui a 3500 euros par mois soit considéré comme un "pékin moyen" : c'est plus du double du smic, et 1000 euros au-dessus du salaire médian en France : je n'en ai pas dans mon entourage, et en aucun cas je n'arriverai à le plaindre avec mes 2000 euros en fin de carrière. Si ce "pékin moyen" ressent une forme d'injustice, il n'a qu'à investir dans des fonds de pension privés (ça existe justement pour des gens à qui il en reste en fin de mois). On est toujours le "pékin moyen" de quelqu'un...
Pour ça que j'ai précisé Carsat...
Finalement l'un met 100 euros dans le pot et l'autre 80 et chacun récupére 90..... loi de Lavoisier
jee pee
Messages postés
27872
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2020
2 020 > Geo
tant que rien ne se perd

puis ils n'ont jamais cotisé sur 3500 € puisque cela dépasse le plafond, même en 2020
3 428, pas loin....
Rien ne se perd, mais rien ne vient en plus 100 + 80 = 180, pas 200
Dossier à la une