Garantie de salaire arrêt maladie

- - Dernière réponse :  Sonia89 - 30 mars 2019 à 09:00
Bonjour, 

Je vous écrit aujourd'hui pour demander aux membres de ce forum quelques informations sur ma CCN s'il vous plaît.

Je suis secrétaire dans une société qui dépend de la CCN cidre, vins, jus de fruits et spiritueux de France, lors d'un arrêt maladie ou un accident de travail j'ai la garantie de salaire, ayant 5 ans d'ancienneté j'ai le droit à 60 jours à 100% 

J'aimerais savoir comment fonctionne cette garantie de salaire, est ce que la sécurité sociale me verse mes indemnités et mon employeur le complément ou est ce que la sécurité verse les indemnités à mon employeur qui me verse ensuite l'intégralité de mon salaire ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
5857
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
648
0
Merci
tout dépend si votre employeur pratique ou non la subrogation...
Merci Any--Ly, c'est ce que je voulais savoir. Si la subrogation était facultative ou obligatoire.
Merci pour votre réponse
Any--Ly
Messages postés
5857
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
648 -
faut voir votre convention collective
Justement je ne comprends pas trop ma convention collective c'est pour ça que je posais la question ^^
Any--Ly
Messages postés
5857
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 avril 2019
648 -
convention un peu compliquée à déchiffrer sur legifrance

avez vous l'article concernant la maladie pour votre catégorie ?
Oui le voilà s'il vous plaît

Salaire de référence
Pour l'application du présent article, le salaire à prendre en considération est celui de l'intéressé tel
qu'il est assujetti aux cotisations de la sécurité sociale (salaire brut). Il doit correspondre à l'horaire en
vigueur pendant la période d'indemnisation dans l'établissement, sans tenir compte toutefois des heures
supplémentaires exceptionnelles qui pourraient être rendues nécessaires du fait de l'absence même du salarié
indemnisé. De ces salaires seront déduites :
– les indemnités journalières versées par la sécurité sociale, réputées être servies intégralement ;
– les indemnités journalières éventuellement versées par les autres régimes de prévoyance pour la seule
quotité correspondant aux versements de l'employeur.
En tout état de cause, les garanties instituées par le présent article ne peuvent conduire à la perception par
l'intéressé, compte tenu des indemnités déductibles visées ci-dessus et perçues à l'occasion de la maladie ou
de l'accident, d'une rémunération nette supérieure à celle qu'il aurait effectivement perçue s'il avait continué
de travailler.
b) Période de référence
Pour le calcul des indemnités dues au titre d'une période de paie, il sera tenu compte des indemnités déjà
perçues par l'intéressé pendant les 12 mois précédents, de telle sorte que, si une ou plusieurs absences pour
maladie ou accident ont été indemnisées au cours de ces 12 mois, la durée totale d'indemnisation (effectuée
dans les conditions de délais et de taux ci-dessus indiquées) ne dépasse pas celle applicable en vertu des
dispositions qui précèdent
Commenter la réponse de Any--Ly
Dossier à la une