Droit à la déconnexion pour un stagiaire

- - Dernière réponse :  BourezigKheira - 21 nov. 2018 à 19:00
Bonjour,

Je ne savais pas vraiment ou poster mon problème.

Je suis en stage alterné depuis maintenant 6 mois dans une boite en plein essor. Et je remarque que mes employeurs abusent de leur pouvoir. Déjà depuis le début de mon stage, je suis toujours celle qui reste la dernière (parce que quand il y a un truc de dernière minute, il me le donne). Il y a une période où c'était carrément moi qui gardais les clefs du bureau.Ça m'est déjà arrivé de passer 3/4 jours toute seule au bureau. J'étais toujours la première arrivée, la dernière partie. Quand on a besoin de mon bureau, il met une table dans le couloir juste en face de la porte des toilettes. Quand je suis en cours ou en congés, ils m'envoient des sms et m'appelle sur mon portable pour des choses qui peuvent trouver d'eux-mêmes puisqu'ils ont accès à mon poste.

Arrivant à la fin de mon stage, j'ai demandé 1 semaine de congé, la semaine juste avant mes examens. Et cela 2 mois à l'avance parce que j'avais des examens médicaux et des oraux pour les masters à planifier. Je les relance pendant 1 mois et demi, mais toujours la même réponse "Il faut qu'on en parle avec Y". J'ai donc déjà commencé à organiser ma semaine. Et le dimanche après-midi (2 semaines avant mon congé), je reçois par texto " Je te dis oui pour ta semaine, mais juste pour le moment. On verra. Je pourrais te demander de rester si besoin est". Je n'avais pas du tout aimé la façon de faire et encore moins la réponse qui sonnait comme "Tu ne fous rien".

Je me suis alors énervé et leur est dit que je n'aimais pas le chantage, encore moins la façon de faire, que j'avais des impératifs et que donc je serais toute manière obligée de poser des jours. Surtout que depuis janvier je n'avais pas pris de congès. Ça faisait 6 mois que je faisais du non stop alors que d'autre stagiaire prenait des jours pour aller à Disney sans problème. Je tiens à préciser qu'ils n'ont rien à me reprocher dans mon travail. (De plus, je viens de leur faire gagner un contrat à 2 000 euros.) Du coup j'ai dit tout ce que je pensais et ils m'ont ainsi donné ma semaine en s'excusant pour leur comportement vis à vis de moi. Sauf qu'ils continuent à me contacter pour me demander des choses qui peuvent savoir d'eux-mêmes. Exemple : mon maître de stage m'appelle pour " Madame X t'a donné des instructions sur ce qu'elle voulait ?". Il a juste à aller sur le CRM pour savoir ça. Il m'envoie un texto pour je cite " Tu as envoyé un mail à Monsieur Y?". Il a accès à tous mes mails donc il aurait pu le vérifier lui-même. Mais la plus grosse blague, c'est qu'il me demande toujours par texto tous les dimanches soir si lundi je suis en cours ou en entreprise alors que mon planning est affiché sur le mur!! Juste pour vous dire que sur ma semaine de révision, ils m'ont envoyé 5sms et m'ont appelé 3 fois ! J'ai l'impression d'être harcelé et c'est en train de me rendre folle. J'ai l'impression de vivre, dormir et manger pour eux. Je leur en ai déjà parlé, mais ils n'ont pas l'air de comprendre. Je sais plus quoi faire..
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
9385
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
14 décembre 2018
0
Merci
Bonjour,
Vous pouvez tout à fait éteindre votre portable. Et aussi vous n'auriez pas dû donner votre numéro personnel.
Si votre employeur a besoin de vous contacter hors du travail, il doit vous fournir un tel portable professionnel avec les horaires d'astreinte (lesquelles heures sont rémunérées).
Contactez un délégué syndical.
Commenter la réponse de anemonedemer
0
Merci
Contacter un syndicaliste et savoir s’il existe une application de la loi sur le droit à la déconnexion.
Parce que selon la loi, vous ne pouvez pas opposer maintenant pour deux raisons:
1. En cas de non application de l'article ni dans la négociation ni dans la charte de l'entreprise,
2. Dans le cas d'une période d'essai au cours de laquelle le travail est souvent intensif pour démontrer la compétence, le sérieux et la patience.
Bonne chance.
Commenter la réponse de BourezigKheira
Dossier à la une