Loi Scellier et séparation puis divorce [Résolu]

Edouard Racine - 29 avril 2016 à 15:40 - Dernière réponse : Poisson92100 23625 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention
- 1 mai 2016 à 14:22
Bonjour,
Nous sommes mariés sous le régime de la communauté de bien et avons acquis ensemble un bien loi Scellier.
Nous sommes séparés dans l'attente de notre divorce par consentement mutuel et je garderais dans le partage le bien concerné par l'avantage fiscal.
Dans l'attente du divorce peut on déclarer nos revenus individuellement et comment fait on pour le Scellier?
Après le divorce l'avantage fiscal est-il transmissible à l'un des époux divorcés
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Poisson92100 23625 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 30 avril 2016 à 20:12
0
Utile
Pour le scellier chacun met sa part (50%) dans sa déclaration et petit bonus à le droit à ses 20 euros de frais forfaitaires !

A noter qu'en théorie pour les dépenses (prêt, charges, travaux) c'est celui qui en a la charge effective qui doit les porter dans déclaration

L'avantage est transmissible intégralement à l'époux qui dans le cadre du partage reprendrait le bien
Commenter la réponse de Poisson92100
Edouard Racine - 1 mai 2016 à 10:37
0
Utile
Merci pour votre réponse qui me convient mais j'aimerais savoir ou je peux trouver le texte officiel car quand j'interroge les impôts j'ai une réponse différente et en cas de contrôle je devrais sans doute pouvoir me défendre
Poisson92100 23625 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 1 mai 2016 à 14:22
Bulletin de 12/2013

http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/8649-PGP?branch=2

Pour les charges celle liée à l'appartement sont partagé au prorata des droits de chacun - celle lié au prêt sont liées à celui qui paye le prêt
Commenter la réponse de Edouard Racine
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une