Convocation au commissariat pour affaire vous concernant

Vous venez de recevoir un courrier de convocation de la police ou de la gendarmerie mentionnant une « affaire vous concernant » ? Voici quelques informations et conseils à lire avant de vous rendre sur place.


Définition

Le courrier que vous avez reçu (en mains propres ou dans votre boite aux lettres) est une convocation au commissariat ou à la gendarmerie en vue de procéder à votre audition par un policier ou un gendarme.

Motif

Le motif de l'entretien ne figure pas sur la convocation. Celle-ci indique simplement le jour et l'heure à laquelle vous devez vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie.

Cette audition intervient dans le cadre d'une enquête. Un policier ou un gendarme procédera ainsi à votre interrogatoire en lien avec une affaire. Pour autant, sachez que vous n'allez pas nécessairement être entendu concernant des faits pour lesquels vous seriez personnellement mis en cause. Il est donc inutile de paniquer si vous n'avez rien à vous reprocher. Vous pouvez par exemple être auditionné en tant que témoin pour des faits auxquels vous auriez assisté ou afin d'obtenir des renseignements sur une personne de votre entourage. En revanche, si vous êtes mis en cause, cette convocation peut aussi parfois aboutir à une procédure de garde à vue décidée à votre encontre au moment de votre audition.

Audition

Que vous soyez ou non mis en cause, vos propos seront en principe retranscrits par écrit au sein d'un procès-verbal d'audition.

Cette audition peut avoir lieu sous le régime de l'audition libre : dans ce cas, vous pouvez quitter les lieux quand vous le souhaitez.

En revanche, vous serez contraint de rester sur place si vous êtes placé sous le régime de la garde à vue.

Heure et jour

Le jour et l'horaire de votre audition figure sur votre convocation. Néanmoins, vous pouvez toujours appeler par téléphone le lieu auquel vous êtes convoqué pour tenter de modifier le jour ou l'horaire de convocation en cas d'empêchement.

Absence de réponse

Les conséquences d'une absence de réponse de votre part varient selon la gravité de l'affaire et les motifs de votre convocation. Potentiellement, vous pouvez être contraint par la force de vous rendre à votre convocation par les forces de police ou de gendarmerie.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une