Baisse abusive pension de retraite femme seule retraitée

Signaler
-
 gitane2229 -
Bonjour,

Je sollicite vivement votre aide de toute urgence pour mon litige qui dure depuis presque deux ans avec la CNAV. Je serais profondément reconnaissante à quiconque qui pourrait m'aider car je dispose d'une trop faible retraite (à ce jour, je ne peux même plus subvenir à mes besoins vitaux), ne me permettant pas de financer le coût d'un avocat spécialisé dans ce domaine, pour assigner la CNAV en justice. Voici l'historique :
- Janvier 2020: Je reçois une lettre m'expliquant que j'aurais reçu un trop perçu de 1238 euro donc ma pension de retraite a été baissée unilatéralement de 268 euro soit à un montant de 635,06 euro par mois. Non seulement l'erreur incombe à la CNAV et je n'ai pas à en subir un préjudice matériel, mais de surcroît la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse n'a pas le droit de me verser une pension de retraite inférieure au minimum vieillesse, à l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), une garantie minimale de revenus ouverte à toutes les personnes âgées complétant les ressources pour les porter en 2020 à 903,20€ par mois pour une personne seule. - A ce jour la CNAV m'a prélevé depuis janvier 2020 268 euro soit pendant 20 mois donc elle a perçu 5360 euro, soit pratiquement cinq fois plus que le trop perçu de leur responsabilité. - Le jeudi 9 septembre 2021: Je reçois sans aucune notification préalable, sans mon consentement, une nouvelle baisse de ma retraite de 100 euro, soit 538 euro. Pire encore lorsque je demande la raison de cette nouvelle diminution, la CNAV me répond m'avoir envoyé un courrier mentionnant la diminution de ma pension de retraite et que je l'aurais acceptée, ce qui est mensonger.

1 réponse

Bonjour.

Réponse partielle

Les personnes ayant des revenus très modestes peuvent bénéficier de l'aide juridictionnelle pour une éventuelle action judiciaire.
Donc pas de frais d'avocat à payer.