Taux de CSG pour retraité [Résolu]

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 15 février 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2021
-
 Gilles29200 -
Bonjour,
Je suis en retraite depuis le 01/07/2019, et cette année de départ a été vraiment exceptionnelle au niveau de mes revenus du secteur du privé, ( 2 mois de salaires, et une participation aux bénéfices de l'entreprise plutôt élevée) avec prélèvements de 6,8% pour la CSG déductible et de 2,9% sur la CSG non déductible soit, 9.7% pour un actif, plus les versements de la Carsat pour les 6 mois suivants au taux de 5,9% pour la CSG déductible et 2,4% pour la CSG non déductible , soit le taux plein de 8,3%. En 2020, mon RFR N-2 était inférieur à 22941€, donc le taux médian de CSG à été appliqué soit 6,6%. En revanche pour l'année 2021, le RFR N-2 dépasse le seuil de 22941€, et s'élève à 26811€, somme sur lesquelles ( salaires plus versement CARSAT) j'ai été prélevé au taux normal de 9,7% sur les salaires, et au taux plein de 8,3% pour les versements CARSAT, donc une situation ou toute la CSG a été prélevée de façon normale pour cette année 2019. En conséquence, pour l'année 2021 le taux plein a été appliqué en fonction du RFR N-2 soit 8,3%, ce mode de calcul que je trouve illogique pour ces deux premières années de retraite en se basant sur ce RFR N-2, sachant que par rapport à l'année 2019 mes revenus retraite pour l'année 2020, ont chuté de 8000€ environ, et que je me situe en dessous du RFR (22941€) de 4000€ en moins d'après mes calculs. En conclusion, si vous avez une retraite supérieure à 22941€ et qu'en activité vous touchiez un peu plus en toute logique, le taux du RFR serait au taux plein de 8,3% donc pas de situation ambiguë pour ce cas , et donc par ce mode de calcul suivant le RFR N-2 pour ma part, j'ai la malchance de payer plus de CSG que je dois, tout comme une autre personne de pseudo "bribri" qui vous a posée cette question sur ce forum. Merci aux têtes pensantes, qui ont mis en place ce mode de calcul pour les petites retraites, et pour cette année, l'augmentation de la retraite de base de 0,4% se traduit par un moins, de trois à quatre fois plus important que cette augmentation!!!

3 réponses

Bonne retraite.
Messages postés
122
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
66
Je n'ai rien compris...
Si vous parlez d'un problème sur les prélèvements de retraite, n'évoquez pas les prélèvements sur vos salaires : ce sont 2 choses différentes, qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre.
Pour les prélèvements mis en place sur une année N, on prend toujours l'avis fiscal de l'année N-1, correspondant aux revenus de l'année N-2.
En 2021, le taux de prélèvement de CSG dépend des informations qui figurent sur l'avis d'impôts de 2020 au sujet des revenus de 2019. Peu importe que les revenus soient des salaires, des retraites ou autre chose : c'est le Revenu Fiscal de Référence qui fait le taux de prélèvement, peu importe de quoi est composé ce RFR.
Avec ce que vous écrivez, on s'y perd. Je ne vois pas le problème, et je cherche la question. C'est juste que vous n'êtes pas d'accord avec le principe, ou bien il y a un souci quelconque avec le calcul ?
C'est un barème qui a au moins le mérite d'être clair. Après, on est d'accord ou pas avec, mais au moins il est très clair. J'ai beau relire votre texte, je ne comprends toujours pas ce qui cloche...
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 15 février 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2021

En essayant d'être plus clair avec ce mode de calcul N-2 que je connaissais déjà, mes revenus ayant fortement baissés à la retraite, et qui baissent encore cette année, j'ai l'impression de payer encore plus de CSG que je ne dois pour cette année 2021 ( mes revenus 2020 correspondants à la somme de 17000€ annuel environ, après abattement). Ce qui me chiffonne avec ce N-2, c'est ce gros écart de revenus ( transition actif, retraité), le plus important servant de base de calcul pour déterminer le taux de CSG, et c'est ce que beaucoup de gens ne comprennent pas ( surtout les gens du secteur privé, qui ont touchés diverses primes de départ en retraite), et qui les font basculer tout comme moi dans le taux plein pour une année, soit 8,3%.
Messages postés
1823
Date d'inscription
mardi 1 mai 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
478 >
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 15 février 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2021

Ben oui, le taux CSG c'est les revenus N-2
Revenus de 2019 = déclarés en 2020= taux CSG de 2021.
17 000 pour 1 part ?
Voilà les tranches pour 2021
https://www.xn--cfdt-retraits-mhb.fr/CSG2021
>
Messages postés
1823
Date d'inscription
mardi 1 mai 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021

( Réponse a Justicier75)
J'avais déjà pris connaissance du tableau des RFR, afin de fixer le taux de CSG pour les retraites( RFR 2019 pour ma part, 26811€, tranche taux plein de 8.3%, cela je l'ai bien compris) . 17000€, c'est effectivement le montant approximatif pour 1 part des revenus de 2020 qui n'ont pas fait l'objet d'une déclaration pour l'instant, et qui seront pris en compte pour 2021, afin de fixer mon taux de CSG pour 2022, qui sera je pense à moins qu'il y ai un changement, au taux médian de 6.6%. Je ne conteste pas ce mode de calcul, mais je le trouve illogique sur le fait dans cette année charnière et défavorable, que ces revenus diminuent encore par ce mode d'application de taux de CSG, soit le maximum 8,3% pour ma part.
>
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 15 février 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
16 février 2021

Que ce soit logique ou pas, ce sont effectivement les revenus de l'année N-2 qui servent à déterminer le taux de prélèvement de CSG sur les retraites.
Selon les situations, il peut bien sûr y avoir un taux fort de CSG prélevé sur des revenus moindres que ceux présents sur l'avis fiscal en question, voire même sur de faibles revenus.
Et inversement... Quelqu'un qui n'avait pas ou peu de ressources avant de prendre sa retraite peut très bien être exonéré alors que sa retraite est élevée.
Mais chaque situation est temporaire puisqu'elle ne dure qu'1 an.
Et par la suite, si les revenus sont proches d'un seuil, le prélèvement de CSG peut changer / disparaître / augmenter d'une année sur l'autre sans que les ressources déclarées soient grandement changées.
Partir en retraite un 1er février permet d'atténuer cette situation : avec des primes versées en janvier d'une année puis tout le reste de l'année vécu avec des revenus moindres permet de compenser le choc fiscal du prélèvement sur les retraites.
Mais ça dépend de tellement de choses qu'il faut être sûr de son calcul avant de prendre sa retraite. Encore une fois, ça changera l'année prochaine, comme tous les ans...
> WalkingFred
Merci pour votre réponse, et je pense que vous avez compris le sens de mes messages, même s'il vous paraissaient pas tout à fait compréhensibles.
Messages postés
31007
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 février 2021
2 942
Bonjour,

Toutes les règles, plus il y a de critères entrant en jeu, ont des limites, des effets de bord. Ce serait plus simple de dire 5% de CSG pour tout le monde, et impot sur le revenu 15%. Ce serait égalitaire. Mais pas juste.

Tout changement profond des règles pose soucis. L'exemple parfait par rapport à la CSG, l'APL. Cette aide au logement était versée en fonction des revenus N-2, comme la CSG. En janvier 2021, cela vient de changer, on prend en compte l'immédiateté des revenus (ceux des 3 derniers mois). Bonne règle ? Gain pour l'état 1 milliard, donc perdu par les bénéficiaires. Comme les jeunes qui se lançaient dans la vie active, ou ceux qui retrouvaient un travail. Ils bénéficiaient de l'APL pendant un certain temps le temps de stabiliser leur situation. Maintenant baisse ou suppression de l'APL en 3 mois. Mais à l'inverse ce peut être bénéfique pour ceux qui perdent leur emploi.

Je ne vois aucunes objections de payer des impôts ou autres, sous conditions que tout cela soit juste et bien calculé. Nous vivons dans un système de fraudes ( versement de retraite pour une personne décédée, fraude à la carte vitale, allocations familiales de famille ne vivant pas en France, bref, fraudes sous différentes formes du système social... ), et pour combler les déficits, c'est plus facile de faire payer les honnêtes gens!!! Concernant la CSG depuis sa création, je l'ai toujours appelée " CSG à élastique", du fait qu'elle à été modifiée et étendue à plusieurs reprises, et à ce jour les prélèvements sociaux, nous les retrouvons un peu partout. Ce qui agace les gens , c'est qu'aucun gouvernement n'a jamais pris les mesures nécessaires qui s'imposent, pour lutter contre la fraude sociale. Pour ma part, j'estime que notre système social est sur le déclin, concernant la santé moins de remboursements etc..., et nous payons de plus en plus!!! En 2024, rendez-vous pour la disparition de la CRDS , qui je pense renaîtra sous une autre forme...