Retraite [Résolu]

Signaler
-
 Jacky78370 -
Bonjour, J’ai effectué huit ans dans l’armée, lors de mon départ j’ai demandé à récupérer mes points de retraite qui m’ont été versée.Je voudrais savoir si aujourd’hui je peux racheter ses huit ans, si oui pourriez-vous me dire auprès de quel organisme je dois m’adresser merci pour votre réponse

3 réponses


Quand vous dites que vous avez "récupéré vos points de retraite", vous voulez dire quoi exactement ? L'armée ne valide pas de points de retraite... en revanche, quand on la quitte avant d'y effectuer 15 ans, on peut demander à bénéficier de la "pension de réforme" ou du "pécule". Est-ce que vous parlez de ça ? Cela équivaut à récupérer sous la forme d'un capital ce qu'on a versé au titre des cotisations diverses pendant le temps effectué à l'armée, et qui correspond financièrement aux avantages que l'armée ne vous versera donc jamais. Cependant, quand on quitte l'armée avant d'y faire 15 ans, on peut aussi demander l'"affiliation rétroactive" au bénéfice du Régime Général : cela correspond à un transfert de cotisations de l'Etat à la Sécurité Sociale pour la retraite. C'est l'un ou l'autre, et c'est 1 seule fois.
Choisir le "pécule" laisse forcément un regret quand on approche de l'âge de la retraite, parce que le trou de 8 ans ne pourra jamais être comblé.
Bonjour et merci pour votre réponse rapide , Effectivement j’ai demandé à prendre le pécule mais je ne pensais pas ne pas pouvoir revenir en arrière et pouvoir racheter mes points de c’est huit ans plus tard . Merci pour votre réponse

Il existe un délai pour rembourser le pécule mais je pense qu'il est largement dépassé. ça doit être 3 ans après avoir touché le pécule. Et si on le rembourse au-delà du délai, cela ne crée pas de droit à retraite (à se demander à quoi ça sert de rembourser alors ?).
Comme je vous disais, c'est une situation dont on découvre vraiment la conséquence réelle au dernier moment. Mais les questions sont à poser au moment où on quitte l'armée : le "cadeau" est gratuit si on le prend beaucoup plus tard mais il n'est pas gratuit si on le prend sur le moment. Normalement, c'est expliqué... si on pose la question.
Malheureusement les conseilleurs ne sont pas les payeurs . en sortant de l’armée et j’ai travaillé directement mais en CDD et lors de mes coupures je me suis aperçu également que je n’avais pas le droit au chômage alors qu’on m’avait également dit le contraire . maintenant le mal est fait mais pour vous il est encore possible que je rachète des trimestres ou pas ? Merci

Les personnes les plus mal renseignées en matière de retraite que l'on puisse rencontrer sont les gens qui relèvent de l'Etat (fonctionnaires, militaires...). Trop de légendes circulent dans les couloirs, qui sont souvent des contresens avérés. Tout le monde connaît quelqu'un qui a fait ci, qui a fait ça, alors "ça sera pareil pour vous"... Ben voyons ! Personne n'en sait rien mais tout le monde cause, et personne ne vérifie. De toutes façons, il est toujours plus simple de croire son voisin ou sa belle-soeur que de faire des recherches auprès des organismes compétents. Les torts sont toujours partagés : il y a celui qui cause sans savoir, mais il parle à quelqu'un qui croit sans vérifier... et rien n'a changé à l'heure actuelle bien que toutes les informations soient disponibles sur internet via les sites des organismes. On continue de croire le copain ou la belle-mère... parce que c'est plus simple. Le cadre législatif est le même pour tout le monde, mais la vraie question à se poser, toujours, est "où est-ce que je me situe par rapport à ce cadre législatif ?" Vous avez forcément signé quelque chose valant acceptation des conséquences. Sans doute rédigé dans un langage incompréhensible...
Les cotisations que vous aviez versées vous auraient effectivement ouvert droit au chômage. Mais en les récupérant sous forme de pécule, c'est comme si elle n'avaient jamais été prélevées sur votre rémunération, donc elles ne peuvent pas créer de droit puisque techniquement elles n'existent plus, tout simplement. Idem pour les cotisations retraite, idem pour les bénéfices de campagne, les majorations... tout ce qui est lié à cette rémunération et cette activité n'existe plus. Il faut considérer que vous n'avez pas été prélevé pendant 8 ans, que vous n'avez rien versé qui puisse vous être profitable au-delà de la date de sortie de l'armée.
Les seuls trimestres rachetables sont les trimestres d'apprentissage. Les salaires d'apprentissage étaient très faibles et ne permettaient pas de valider les trimestres comme du salaire normal. Aussi il est laissé la possibilité de racheter cette période, ce qui coûte à l'heure actuelle et selon la durée à racheter (on ne laisse pas le choix : c'est toute la durée de l'apprentissage ou rien, pas juste les trimestres qui nous intéressent), entre 4500 et 6000 euros pour la période.
Sinon, on peut racheter aussi des trimestres au titre des années d'études (il faut avoir obtenu le diplôme pour lequel on a fait les études indiquées) ou alors pour compléter des années qui ne comportent pas 4 trimestres afin de les compléter. Sur ces critères, il est possible de racheter entre 1 trimestre minimum et 12 maximum. C'est un vrai investissement, car le montant dépend à la fois de l'option que vous choisissez (faire compter ces trimestres rachetés uniquement dans la durée d'assurance pour le taux ou aussi dans la durée d'assurance retenue pour le calcul) et de vos revenus et de l'âge que vous avez au moment du rachat. Plus on attend, plus c'est cher, mais plus on est sûr que ce rachat sert à quelque chose. Par exemple, actuellement pour quelqu'un qui gagnerait 40000 euros brut/an et qui aurait 60 ans, il y en a pour entre 4300 euros et 6400 euros le trimestre...
Cette forme de rachat relève de la procédure VPLR ("Versement Pour La Rtetraite").
Le rachat d'apprentissage est cumulable avec un VPLR, mais ce sont 2 procédures différentes à engager auprès de votre CARSAT. Le contrat d'apprentissage et les bulletins de salaire d'apprentissage sont indispensables, tout comme le diplôme si c'est pour racheter des années d'études supérieures (= au-delà du lycée).
Si vous n'avez fait ni apprentissage, ni études supérieures, il reste la possibilité de compléter les années incomplètes par un VPLR. Incomplètes signifie qu'il y a quand même quelque chose dessus, même si c'est minime, mais qui est insuffisant pour valider 4 trimestres. Une année avec strictement rien n'est pas commencée, donc pas considérée comme incomplète... Regardez sur votre relevé de carrière.
Si beaucoup pour ces informations qui vont m’être utile
Dossier à la une