Licencement abussif????

souriss75 2 Messages postés vendredi 9 février 2018Date d'inscription 15 février 2018 Dernière intervention - 9 févr. 2018 à 21:40 - Dernière réponse : dna.factory 16659 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 23 juillet 2018 Dernière intervention
- 16 févr. 2018 à 07:43
Bonjour,

Je travaille dans une entreprise du secteur prive, on est plus de 10 000 salaries, dans notre societe on a differents services, le mien c'est la restauration.

Le probleme c'est que on est un nouveau equipe que travaille ensemble depuis quelques mois, et on a un manager, et 1 chef d'equipe, une de les salaries avais une relation de amitie avec un salarie, cetais tres fussionelle, et on croyais qu'eux avaient une relation.

Le chef d'equipe a cherche a savoir plus, et plusieurs chosses ont ete dites de un sens et de l'autre, le salarie, plus proche de l'equipe et du chef d 'equipe, a decide de mettre de la distance avec la fille, qui n'a pas su comprendre le pourquoi de sa reaction, en realite ils n'avaient pas aucune relation amoureuse, juste du flirt, apres la fille etais fache avec lui et elle faisait des gamineries, comme pas l'ecouter ou le faire des scenes car elle ne savais pas pq il ne voulais lui parler.

Les autres ont cru a une jalousie extreme, et les filles ont commence a lancer de ragots comme quoi elle etais tout le temps jalouse de elles, car elles et le salarie avaient une bonne communication.

En fin elle a eu des access de colere car elle voyais tout le monde se tourner contre elle, et elle a commence a parler au manager de cette situation.... cela que tout se complique, car plusieurs fille ont remonte des informations et ca a devenu du telephone arabe.

Ils ont dit qu'elle avais dit que cest le mec qui l' harcele, mais ca elle ne l'a pas dit vraiment.

Finalement le manager a decide de appeler les RRHH et faire passer tout le personel laba pour donner son temoignage de les problemes entre les 2 salaries.

La fille a recu une convocation pour un entretien prealable a un eventuel licencement, biensur elle a le droit de aller avec un DP.

Elle a le droit a quoi? elle peut se retourner contre l'equipe qui a parle dans son dos et qu 'ils ont ecxagere des situations banales? elle a le droit de regarder les temoignages faites pour ses collegue? ( si oui, c est quelle procedure ) ( elle avais demande aux rrhh de le fournir les temoiganges mais ils ont refuse )
Elle peut saisir le proud'hommes? J'ai envie de l'aider car ils l 'ont pris un peu comme le bouc emissaire, et comme elle avais deja eu un soucis avec un mec dans une autre service ( pas le meme probleme ) ils ont commence a tout raconter, a aller sur son facebook pour commenter et divulger ses status entre eux ( mais aucune preuve de qui l'a fait )

des idees, de l 'aide?
Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
dna.factory 16659 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 23 juillet 2018 Dernière intervention - 14 févr. 2018 à 11:14
2
Merci
elle faisait des gamineries, comme pas l'ecouter ou le faire des scenes
Si vous vouliez aider votre soeur, c'était à ce moment qu'il fallait agir, en lui expliquant le problème.
Votre sœur a eu un comportement clairement non professionnel.
Le genre de comportement qui mérite une sanction.
Un licenciement est peut-être extrême, un simple avertissement, et une explication d'en quoi son comportement est inadapté aurait peut-être été suffisant. Mais mon expérience m'a prouvé que les grosses boites ne sont pas celle qui ont forcément le plus tendance à faire du 'social', surtout envers les drones.

De toute façon, votre sœur ne pourra plus travailler dans ce service. Elle ne pourra probablement plus travailler dans ce bâtiment.
Peut-être une mutation est-elle envisageable, mais encore une fois, qu'apporte votre soeur à l'entreprise qui est tellement spécifique qu'on voudra tout faire pour la conserver ?

Pour moi, le licenciement n'est pas abusif.
Au mieux elle pourra espérer un licenciement pour faute simple (et donc avec indemnités), au pire, faute grave.

Elle à bien sur le droit de saisir les prud'hommes si elle a envie de perdre son temps (et sa crédibilité auprès des autres employeurs).
Qui sait, elle peut même avoir gain de cause.
Mais personnellement, je ne considèrerait pas un licenciement comme abusif.

Merci dna.factory 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13820 internautes ce mois-ci

souriss75 2 Messages postés vendredi 9 février 2018Date d'inscription 15 février 2018 Dernière intervention - 15 févr. 2018 à 13:11
Merci, oui effectivement elle a reagi comme un enfant, et elle est consciente, mais elle attendais de être mute dans un autre service. Pas licencie. En tant que le salarie a eu aussi un comportement pas professionnel, mais il est "aime" pour le manager.
dna.factory 16659 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 23 juillet 2018 Dernière intervention - 16 févr. 2018 à 07:43
Quand je me suis fait chopper à aller sur des sites "intéressants" au boulot, je m'attendais à une grosse soufflante et un changement de client. J'étais un employé volontaire et motivé. Ce jour là, je m'étais même porté volontaire pour travailler un jour férié pour rendre service à l'employeur.
Quand la faute grave est tombé, ça a fait bizarre.
Les petites entreprises ont souvent une dimensions plus humaines. Les grosses structures... beaucoup moins.

Maintenant, officiellement tout n'est pas perdu. La décision ne sera prise officiellement qu'à la fin de cet entretien, et elle peut y aller accompagnée d'un délégué du personnel pour se défendre.
Et surtout ne rien signer.
Si c'est comme moi, on va lui présenter une feuille 'listant les faits' et on va lui demander de signer.
Sauf que cette feuille, c'est ni plus ni moins que des aveux. Sans ce document signé, ils auront beaucoup moins de preuves fiables.
Donc qu'elle ne signe rien.
Ça ne garanti pas qu'il n’essaieront pas quand même de la licencier.
Accessoirement, qu'elle commence tout de suite à chercher du boulot ailleurs.

Un dernier point vous concernant. Je ne sait pas ce qui est le plus important pour vous entre la famille et le travail, mais je ne vous recommande pas d'aider ouvertement votre sœur si vous voulez garder votre emploi (ou au minimum avoir des chances d'augmentations et de promotion).
Commenter la réponse de dna.factory
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une