Remplir une demande de retraite de reversion

Signaler
-
 WalkingFred -
Bonjour,
Mon beau-père est décédé et ma belle-mère doit remplir une demande de retraite de reversion. Hors dans le formulaire ils demande de cocher une case dans la rubrique "situation actuelle"
A gauche il y a : marié ou pacsé ou en concubinage
A droite il y a : séparé ou divorcé ou veuve
Que doit elle cocher sachant qu'ils ont vécu en concubinage et que mon beau-père est décédé en septembre... merci à celles et ceux qui sauront me répondre.

2 réponses

Messages postés
27922
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 janvier 2020
2 036
Bonjour,

C'est une demande de réversion auprès de quelle caisse de retraite ?

Car dans la majorité des cas (voire tous), la réversion ne s'adresse qu'aux couples mariés. Pas aux couples pacsés, ni en cas de concubinage.

Cdlt
Jee jee, la demande a été faite à la caisse CARSAT. Et ce serait la conseillère qui lui a dit de faire cette demande!!!
jee pee
Messages postés
27922
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 janvier 2020
2 036 > Lala13
Étrange, car la réversion de la retraite générale de base ne s'adresse qu'aux couples mariés : https://droit-finances.commentcamarche.com/contents/1179-pension-de-reversion-conditions-et-montant
Le dossier de pension de réversion du Régime Général demande la situation actuelle de la personne qui demande une pension de réversion. La rubrique peut très bien concerner une personne mariée qui fait une demande de pension de réversion au titre d'un ex-conjoint décédé. C'est pourquoi il est possible d'indiquer que l'on est actuellement marié, ou pacsé ou en concubinage… En revanche on ne peut demander une pension de réversion que au titre d'une personne décédée avec qui on a été marié(e). Le concubinage n'ouvre pas de droit. Beaucoup de gens contactent les caisses de retraites en disant qu'ils ont perdu leur "conjoint" ou leur "mari", sans réaliser que ces termes désignent précisément un couple marié. Les conseillers ne pensent pas forcément à demander confirmation de la réalité du mariage puisqu'on vient de leur dire qu'on a perdu son mari… Et donc on donne un dossier à compléter sans s'assurer de l'essentiel, à cause d'un léger abus de langage.
Dossier à la une