Impôt sur le revenu pour un expatrié en espa [Résolu/Fermé]

Signaler
Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 22 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
-
flocroisic
Messages postés
24492
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 mars 2020
-
Bonjour,
Je suis en retraite et perçois une pension de la fonction publique(militaire).
J'envisage de m'installer durablement en Espagne à titre locatif.
Je serai donc considéré comme Français résident fiscal en Espagne.
Puisque je touche une pension de l'état français, je crois avoir compris que je continuerai à être fiscalement redevable en France (déclaration des revenus sur imprimé 2042NR à adresser au CINR à Noisy-le-Grand) et que mes impôts seront retenus à la source.
Alors voilà, quelqu'un pourrait-il me renseigner sur les points ci-après:
- comment est effectué la retenue à la source? (prélèvements mensuels ou système des 3 tiers!)
- question majeure: les impôts que je paierai en tant qu'expatrié en Espagne seront-ils plus ou moins élevés que ceux que je paye actuellement en tant que résident en France? J'ai entendu parlé d'un abattement de 20%.... (actuellement, je bénéficie d'un abattement de 10%, ils seraient donc plus légers.... mais là je manque de certitudes et aimerais bien avoir des tuyaux à ce sujet).
- Ensuite, quid de la CSG et de la RDS? Seront-elles toujours prélevées? (ou remplacées par quoi?)
- Enfin, en tant que locataire, quels sont les taxes à payer sur l'habitation? (équivalent de notre taxe d'habitation)
Voilà pour mes interrogations du moment.
Un salut aux membres et un vif remerciement anticipé pour votre aide.
Desmeo61

11 réponses

Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2014
468
Je vais faire long ...
Déjà, le formulaire 2042NR n'est utilisé que l'année de départ de France, vous devrez ventilé vos revenus avant et après départ à l'aide du formulaire 2042 "classique" avant départ et 2042NR après départ.

L'année suivante, vous reviendrez au modèle classique auquel il faudra ajouter le 2042 C (complémentaire) sur lequel figure une case importante pour vous (8TA).

Concernant la retenue à la source, elle sera prélevée mensuellement par la trésorerie générale des fonctionnaires à l'étranger située à Nantes (votre dossier y sera transféré dès que vous préviendrez de votre résidence en Espagne).

Le calcul de la retenue est simple, mais aucun abattement de 20% là dedans :

Par exemple, pour une pension de 3000 euros par mois :
On enlève toujours 10%, soit 2700 euros nets.
Il faut appliquer le barème mensuel disponible sur le formulaire 2041 E : (https://www.impots.gouv.fr/portail/recherche
La retenue est nulle jusqu'à 1187 euros et de 12% entre 2700 et 1187 euros, soit 182 euros par mois.
L'impôt annuel sera donc de 2184 euros, sachant que la retenue ne prend pas en compte le nombre de parts par exemple et que les non-résidents n'ont le droit à aucune réduction d'impôts.

Pour un retraité avec 1 part, l'impôt d'un résident français serait de 4154 euros.
la retenue est en général plus intéressante, mais elle peut devenir défavorable si vous avez un nombre de parts importants, sachant qu'il est possible d'être remboursé dans ce cas.
Mon exemple est le cas le plus simple, ça devient beaucoup plus compliqué avec une pension élevée, d'autres pensions, si vous avez d'autres revenus en France, ou si vous voulez demander un remboursement.
Chaque année, même la première pour la période après départ, vous devrez indiquer le total de vos pensions déjà prélevées à la source ainsi que le total de la retenue en case 8TA au dos du formulaire 2042C. Il faudra aussi joindre la dernière page du formulaire 2041E, elle permet de détailler la retenu déjà pratiquée et d'éviter des erreurs de traitement.

Pour la csg, les non-résidents n'en payent pas sur les pensions, attention cela va changer sur certains autres revenus.
Par contre, votre cotisation de sécurité sociale française, si vous désirez la conserver, va augmenter car vous dépendrez de la caisse des français à l'étranger.
Pensez aussi à prévenir votre banque car certains comptes ne sont pas disponibles pour les non-résidents, entre autres choses à changer.

Concernant ce qui existe en espagne et la façon d'y faire éventuellement aussi une déclaration d'impôts, je n'y connais rien :(
41
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 23393 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
7
Date d'inscription
mardi 29 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mars 2015
2
bonjour ,c'est la " soupe " !! bon alors : avec 3700 euros de retraite par mois pour nous 2(retraités du privé ) , si nous vivons toute l'année en Espagne : quelqu'un peut il me dire precisemment combien nous allons payer d'IR , à qui nous allons payer ? France ,Espagne? autre chose : devrons nous payzr encore la CFE , ou bien serons nous remboursés normalement par la sécu ( et notre complementaire , française ??) dur tout ça !! personne n'a l'air bien sur ??
Bonjour,

Vous n'aurez pas d'impôts à payer en Espagne(à part la Tva), avec une retraite inférieure à 3000Euros par mois.
Ni impôts locaux , si vous êtes locataire.
Retraité vous aurez droit à la prise en Charge par les services Sanitaires à 100%.
= plus besoin de mutuelle.
Même si le système ambulatoire déroute un peu au début. Vous aurez à faire à des médecins plus compétents et une chirurgie cardiaque oculaire et orthopédique de pointe avec une pléthore d'infirmières attentionnées en post-opératoire. Le tout dans la plus grande gratuité. Même si vous habitez à 200KM du plus grand Hôpital régional, on viendra vous chercher et ramener en ambulance gratuite pour la révision médicale de votre pathologie, rien à avancer pas un centime, ni pour les médicaments.
(les ambulatoires de chaque village ont des médecins, pédiatres, kiné qui se déplacent à domicile : sans coût supplémentaires).
Pas CSG, pas de RDS.
La vie en Espagne, si vous sélectionnez les restaurants de quartiers avec menu à 8.75euros (entrée, plat, dessert, eau MINÉRALE et Vin), les marchés de légumes
et poissons sont jusqu'à 35% moins chers qu'en France.
Si vous enlevez, les impôts, les impôts locaux, la CSG, la RDS, La mutuelle, les bars et restaurants à bas coûts...
Vous aurez en Espagne une vie inespérée : évoquée comme une vie de roi :
en Terrasse bar, puis au restaurant régulièrement..Vous pourrez ainsi visiter ce pays riche culturellement.. Grace aux économies sur un vie Française où les coûts, l'impôt, la soit disant : meilleure sécu du monde (sans la mutuelle = O dans le monde),
Le beau temps qui donne le moral, et les amis qui ne venaient plus vous voir dans vos provinces grisâtres, rappliquer en Espagne..
Changez , vous ne le regretterez pas.
Bonjour, il parait que cela à changé depuis, en ce qui concerne la SS à 100 % - pouvez vous me confirmer ? d'autre part j'ai travaillé dans la FP et l'on me soutire tous les mois la SS, il parait que c'est obligatoire, elle sert à quoi si ici c'est gratuit comme vous l'avez dit - je n'arrive pas à avoir une explication des services ADMINISTRATIFS de FRANCE, juste que c'est obligatoire et que mon imprimé que je réclame depuis 14 mois, n'arrive que seulement et prend effet au 1/2/2014 c'est UN COMBLE ! d'avance merci

vous dites n'importe quoi Monsieur
Merci infiniment, je me pose beaucoup de questions et vous avez fait le tour
kelly
Depuis quand les personnes qui habitent en Espagne et gagnent plus de 3000€ par mois ne paient pas d'Impôts sur le revenu??? Vous devriez vous informer avant de mettre ces informations sur le net. Les étrangers qui vivent en Espagne sont imposables à partir du premier centime, si ce n'est pas une pension versée par l'État.
Elenad43
Messages postés
20
Date d'inscription
vendredi 17 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
10 février 2017
> zonia
Bonjour,
Je décris ce que je viens de vivre la semaine passée. Retraitée, seule, locataire,résidente en Espagne depuis 2011. Revenus annuels environ 19500 € (pour ce montant en France je ne serais pas imposable). dont une pension de 8000 € de la fonction publique que je déclare en France et sur laquelle je ne suis pas imposable. J'avais lu ces informations y compris sur le site du consulat de France à Madrid comme quoi en dessous de 22000 € (environ) on n'avait pas à faire de déclaration. Ce qu'il ne disent pas, c'est que ceci n'est valable que lorsque l'on à une seule caisse de retraite. Quand on en a plusieurs caisses comme c'est mon cas, ça tombe à 11200 €.
.Je suis donc redevable à l'était espagnole depuis 2011 de 10.447 € soit pour être précise::

en 2011 : 18895 € impôts 2441 €
en 2012 19289 € 2615 €
en 2013 19573 € 2685 €
en 2014 19647 € 2704 €

explications : les 8000 € déclarés en France, il faut les compter aussi dans le total mais au cas ou on sera imposable en France la somme prélevée en France serait déduite du montant à payer en Espagne.

Rien à ajouter, les jambes m'en tombent. De plus "Hacienda" (Centre des Impôts) ne vous aide en rien sauf pour la déclaration de l'année en cours. Il faut donc s'adresser à une "Gestoria" qui bien sur se fait payer.

En revanche, pour les locataires, pas d'impôts locaux pas de redevance télé et les soins sont gratuits. Juste une petite contribution pour les médicaments depuis 2014.
Je vous parle en tant que retraitée pour les autres, je ne sais pas. Il suffit de faire transférer son dossier de France en Espagne. Bien sur on peut toujours cotiser à la CFE (très cher) mais il fait tout payer à l'avance et se faire rembourser ensuite. En plus au décès de ma maman qui avait la CFE pour 4 jours d'hospitalisation nous avons du payer environ 25000 € (c'est un forfait pour 2 mois c'est le même montant) et avons été remboursés par la France de 3500 € mutuelle comprise. Pour le reste les taux de remboursements sont les mêmes que pour la Sécurité sociale. Il faut avoir une bonne mutuelle !!!
Bonjour Guangdong,
Merci de vous être intéressé à mon affaire.
Mes positions n'ont pas variées depuis l'été dernier mis-à-part que j'ai conforté mes certidudes et acquis des informations complémentaires?
Et vous me confortez donc dans mon projet d'expatriation. D'autant plus que ce qui est annoncé pour les retraités n'est guère enthousiasmant: suppression de l'abattement des 10%, non-indexation des retraites etc.....
Comme j'ai pu le dire précédemment, je viens de mettre ma maison en vente et je reste donc tributaire de la vente de celle-ci avant de bouger.
Pour en revenir à l'impôt que je paierai en Espagne, j'ai bien approché le problème (montant à payer, retenue à la source en tant que retraité de la fonction publique, documents à utiliser pour la déclaration: 2042, 2042NR, 2042C).
Dans votre msg, vous me confirmez que je n'aurai pas d'impôts à payer à l'état espagnol.
(je me pose une question: un expatrié français fiscalement résident en Espagne, retraité du privé, avec une retraite équivalent à la mienne et qui déclare et paye ses impôts en Espagne, paiera-t'il le même montant que moi avec mes retraits à la source?)
Par ailleurs, vous m'annoncez qu'il n'y a pas de taxe d'habitation pour un locataire. Vous êtes sûr de vous car cela me surprend un peu. Il n'y aurait donc que les taxes afférentes à la propriété (eau, électricité, entretien des communs)?
Par ailleurs et pour finir, 2 petites questions que je n'ai pu encore élucidées:
- mon permis de conduire français est-il valable en Espagne (j'ai lu qu'il existait une possibilité d'échange afin d'obtenir un permis espagnol. Mais alors, le jour du retour en France (définitf ou occasionnel), comment çà se passe?...)
- Peut-on avoir accès facilement aux chaînes de TV françaises?
En ce qui vous concerne, il m'apparaît que vous connaissez bien la question, êtes-vous résident en Espagne?
Encore une fois merci pour votre intervention.
Cdlt
Desmeo61
routier66
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 28 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
28 février 2014

Bonjour, a tous !! a rien comprendre ou je suit idiot, certains disent, impot zero pour résident et d'autes impot Espagnol, retraité du privé non imposable en France, je vais vivre a l'annéee en location , alors la bonne réponse oui ou non Merci a tous
> routier66
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 28 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
28 février 2014

En ce qui concerne les impôts pour les résidents français en Espagne, je suis allée à l'Agencia Tributaria (centre des impôts de mon coin) et pour 1500 € de retraite par mois, il m'ont annoncé la somme de 2000 € par mois d'impôts...je suis aussi allée dans une "gestoria" (ici tout le monde y a recours car moyennent une petite somme d'argent il s'occupent des toutes les formalités à votre place : impôts, permis de conduire etc..)ils m'ont annoncé le même montant : autant vous dire que je n'ai encore rien déclaré et que j'en suis là !! En ce qui concerne le permis de conduire au delà de 2 ans de résidence en Espagne vous devez changer votre permis français à durée illimité pour un permis espagnol avec validité limité selon l'age et visite médicale. En en ce qui concerne la santé, si vous voulez passez sous le régime espagnol il faut demander le transfert de votre dossier à votre caisse de retraite ou cotiser à la CFE qui est très chère et vous devez faire l'avance des frais.
> elenad43
Bien entendu il faut lire 2000 € par an
> elenad43
Je viens de l hacienda d elche pour ma déclaration d'impôts puisque depuis le 1er janvier 2014 je suis retraitée Française résidente Espagnole et là surprise..... pour 15 832 euros de retraite du privé je dois payer 1966 euros d'impôt soit un mois et demi de revenus......
flocroisic
Messages postés
24492
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 mars 2020
11 768 > jmetm
A jmetm

et oui, en Espagne, c'est imposé dès le 1er euro... en france, il y a un abattement de 10000 €. et la 1ere tranche est de 24.75 % en espagne ( 14 en France à partir de pres de 10000 € ). il y a quand même quelques abattements
Pour m'amuser, j'ai calculé combien je paierai ... 4000 € de plus qu'en france soit en tout pres de 3 mois de salaires

http://impotsurlerevenu.org/l-impot-a-l-etranger/927-espagne-impot-des-particuliers.php

https://app.placement.meilleurtaux.com/limpot-sur-revenu-en-espagne-quelles-sont-les-differences-13033.html

extrait de ce dernier lien :
Si l'impôt sur le revenu espagnol débute dès le premier euro, sont exonérés les contribuables dont les revenus sont inférieurs au « minimum vitale ». Ce minimum est environ égal à 5000 euros mais dépend du nombre de personnes à charge (enfants, personnes âgées, personnes handicapées,...).

Depuis le début de la crise, qui a été particulièrement vive en Espagne, le barème de l'impôt sur le revenu s'est alourdi. L'impôt qui comptait 4 tranches débutant à 24% (entre 0 et 17 700) et se terminant à 43% (au-delà de 75 000 euros), a été alourdi à 7 tranches de 24.75% (toujours entre 0 et 17700) à 53% (au-delà de 300 000 euros).

Par conséquent, l'impôt sur le revenu en Espagne est quasiment toujours plus élevé qu'en France, notamment pour les faibles revenus, étant donné le taux élevé de la première tranche (24% contre 5.5% en France), sauf pour les contribuables dont les revenus sont inférieurs au minimum vital ( 5000 € par an )

nb : c'est 14 % maintenant plus 5.5
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2014
468
Regarder le barème prévu sur le formulaire 2041E, c'est le même pour tous les non-résidents.

Il y a 3 tranches de retenue à la source, elle varient un peu tous les ans.

Dans votre cas, il faut faire 2300-10%, soit 2070 euros nets.
On applique ensuite 12% de (2070-1187), soit 106 euros d'impôt par mois.
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2014
468
On parle bien ici de l'impôt français qui, il est vrai, est en général 2-3 fois inférieur avec la retenue à la source qu'avec le barème classique (pour un célibataire).

A prendre avec des pincettes car ce n'est pas mon domaine, mais l'espagne a sûrement le droit de vous imposer aussi vu que vous y aurez votre domicile fiscal.

L'impôt déjà payé en france devrait alors être soustrait de l'impôt calculé en espagne.
En fait, il est possible que vous ayez au final le même impôt qu'un espagnol avec des revenus espagnols, sauf qu'ils seront répartis entre les 2 états dans votre cas.
Mieux vaut vous renseigner en espagne sur les modalités de calcul de l'impôt espagnol, je ne m'y avancerais pas, sachant que vous devez (et eux aussi) respecter la convention fiscale signée entre les 2 pays : http://www.impots.gouv.fr/portal/deploiement/p1/fichedescriptive_1824/fichedescriptive_1824.pdf

Voir l'article 19 paragraphe 2 pour les pensions publiques qui restent imposables en france et l'article 24 paragraphe 2 pour la prise en compte en espagne de l'impôt déjà payé en france.

Mais attention, contrairement à ce qui est dit régulièrement, la france est un des pays européens avec l'impôt sur le revenu le plus faible, même avec le calcul classique :), c'est le taux global des prélèvements qui est assez élevé, mais on prend alors en compte tous les prélèvements. (tva, charges sociales, etc ...).

Il est aussi possible que l'on vous ai répondu au cinr sans penser à la différence pension publique/privées, car les pensions privées françaises sont imposables uniquement en espagne pour les résidents espagnols, aucune retenue à la source.
Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 22 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1
Bonjour Elricjean2 et grand merci pour ces précieuses infos.
J'ai bien retenu l'utilisation de l'imp 2042NR et 2042 classiq l'année du départ ainsi que pour les imp 2042 classiq, 2042C (case 8TA) et 2041E pour les années suivantes.
Votre cas concret m'a vivement intéressé. J'ai saisi le mode de calcul. (calcul de l'impôt à partir de la pension mensuelle donc et non pas comme en France à partir des revenus annuels). Il n'y a que pour le seuil des 1187€, je ne pige pas comment il est déterminé. Je suppose qu'il varie suivant le montant de la pension. Je n'ai donc pu calculer l'impôt qui me serait appliqué (avec une pension mensuelle de 2300€).
Le nombre de part n'intervient donc pas. Pour moi, divorcé qui vient de perdre le bénéfice de la 1/2 part pour un enfant majeur (mes impôts sont en cours de redressement de 700€), je crois deviner que je serai gagnant dans cette expatriation.
Par ailleurs, l'exonération CSG/RDS semble maintenue (mais n'y aurait-il pas à la place une contribution de 4%?) pour les revenus de pension. Là encore, cela peut constituer un gain appréciable vu le montant prélevé en France.
Etant propriétaire d'une maison, j'ai pensé ds un 1er temps à la louer mais vu les charges que cela engendre, le foncier à payer et l'apport des revenus locatifs à déclarer, je pense que je vais la mettre en vente. Du coup, je n'aurai que les revenus de pension à déclarer. Et que, après quelques mois en locatif, il sera peut être judicieux d'envisager l'acquisition d'un appart en Espagne ne serait-ce que pour éviter de payer des loyers à perte. Par contre moi aussi, j'ignore comment fonctionnent en Espagne le système d'impôt (taxe d'habitation et taxe sur les propriétés).
Cordialement
Desmeo61
Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 22 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1
Bonsoir,
Merci pour votre réponse mais je l'avais bien pressentie comme telle. Il ne s'agit(rait) pas d'une double imposition en effet mais d'un complément à payer à l'état espagnol calculé comme vous me l'expliquez si clairement par rapport à ce que verse un fonctionnaire retraité espagnol bénéficiant du même montant de pension.
Effectivement, j'ai adressé une demande de renseignements au CINR mais tout comme vous le suggérez, on risque de me renseigner sur les impôts redevables à l'état français uniquement.
Pour en avoir le coeur net, il faudrait que je trouve quelqu'un déjà domicilié en Espagne (çà ne me parait pas impossible).
Avec vos infos précieuses , j'aurais pu faire un tour complet et précis de l'affaire.
Encore une fois merci.
Cordialement
Desmeo61
drachir19
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 1 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2015
> Geneviève
Bonjour Geneviève,
je suis en train de M installer dans la région d alicante,
étant résidente en espagne, pensez vous que si avec une retraite militaire publique de 1700 euros par mois je serai imposable en espagne sachant que je compte acheter un bien en tant que résidence principale et y vivre à l année . J avoue que c est difficile d obtenir des renseignements sur ce sujet. Et l impot redevable sur la propriété d un bien immobliger est il important ?
merci de votre réponse.
> Geneviève
Je confirme ce que Geneviève a expliqué vous pouver également aller faire une tour ici :

http://www.ambafrance-es.org/Fiscalite-554
ChantalD21
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 30 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2013

Bonjour Geneviève,
Nous sommes un couple de retraités du privé.
Nous pensons fortement aller vivre vers Valencia le plus tôt possible.
Vous êtes la seule qui ait pu me donner des explications concrètes ....
Je me permets de vous donner mon mail pour que vous puissiez, si ça ne vous dérange pas bien sur, me donner encore d'autres explications
chasan21@sfr.fr
Bon Dimanche
Cordialement
Chantal

C'est tout a fait exact.Vie pas chere mais impots faramineux!!
charcot03
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 28 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
28 janvier 2015

Bonjour ,

nous souhaitons , mon épouse et moi , nous installer à Alicante . Mais , il semblerait que ce soit la jungle dans tout ce qui est administratif aux fins de s'y établir .

de plus , mieux vaut louer ou acheter ?

Quel est l'ensemble des démarches à effectuer pour ce faire?

Toutefois , nous sommes , comme d'autre , soumis aux contraintes de vente de notre propriété actuelle.

Nous avons du mal à assimiler le fait que nous n'aurons plus besoin de mutuelle...entre autre . Sans compter la barrière de la langue...bien sur !

Merci pour votre aide.

Charcot03@orange.fr
Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 22 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1
Merci,
Cà me parait trop beau. Aujourd'hui, je paie 2000€ d'impôts annuels sur ma pension!!!! (avec dorénavant 1 part donc)
De plus, renseignements pris auprès du CINR de Noisy-le-Grand, on m'avait laissé entendre que je paierai plus d'impôts en Espagne qu'en France. (cependant mon interlocuteur avait été bien incapable de me renseigner comme vous venez de le faire......)
Il me reste à me tuyauter à propos des impôts fonciers (ils ne doivent pas être plus lourds qu'en France) et de la manière de les déclarer.
Cordialement
Desmeo61
Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 22 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
1
Merci pour votre réponse,
Cà me surprend quand vous me dîtes qu'il se pourrait que je sois redevable fiscalement à la fois à l'état français et à l'état espagnol. Les conventions signées entre les 2 pays n'ont-elles pas pour but justement d'éviter le paiement des impôts dans ces 2 pays? (mais ces art 19 et 24 dont vous faite référence me mettent néanmoins la puce à l'oreille). Et considérant la finesse des infos que vous m'avez déjà communiquées (bien que çà ne soit pas votre domaine dîtes-vous, je trouve que vous vous y connaissez!), je vais essayer de me renseigner plus précisemment en sollicitant par courrier le CINR. (le correspondant que j'ai eu au tph, bien que très courtois, possédait un accent étranger et n'avait pas trop l'air au fait du sujet)
Par contre, oui, je serai bien redevable vis-à-vis de l'état espagnol, des impôts dûs à mon logement (taxe d'habitation ou taxe foncière)
Cordialement
Desmeo61
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2014
468
Pour faire simple :
Imaginons qu'un résident espagnol paye 5000 euros d'impôt avec 40000 euros de pensions (je n'en sais rien, c'est purement fictif).
Un autre résident fiscal espagnol déclare les mêmes 40000 euros, mais qui ont déjà été imposés en France (retenue à la source d'environ 2200 euros) car ce sont des pensions publiques françaises, l'état espagnol va peut être lui demander la différence, soit 2800 euros.

Il n'y a donc aucune double imposition car vous ne payez pas "plein pot" en espagne, juste le même total d'impôt qu'un espagnol mais réparti sur 2 états.
Il y aurait double imposition si on vous réclamait au total 7200 euros, soit 5000 euros en espagne et 2200 euros en france.

Mais, encore une fois, ce ne sont que mes déductions au vu de la lecture de la convention, rien ne vaudra une information donnée par les espagnols.
le cinr ne vous donnera pas plus d'information sur le côté espagnol, il ne fera que vous confirmer ce que je vous est expliqué côté français, et ce pour une raison toute simple : ce service traite des impôts à payer en france par les non résidents, pas des impôts payés à l'étranger par nos ressortissants, ce qui est plus du ressort des consulats/ambassades (par exemple, sans parler des services fiscaux espagnols).

vous pouvez bien sûr demander confirmation au cinr pour la partie "française", mais je suis quasi certain de mes informations, c'est pour le côté espagnol où je suis néophyte :)
salut je suis artimi un entrepreneur espagniol offre des oranges d'espagne bon marché nous contacte dans
un e-mail ***@*** trouve tous
Dossier à la une