IFI et enfants mineurs

Des enfants mineurs peuvent posséder un patrimoine propre, notamment à la suite d'un héritage ou d'une donation. Les parents ont généralement l'administration légale des biens de l'enfant. Les conséquences sur l'IFI (impôt sur la fortune immobilière)].

Administration légale

En matière d'impôt sur la fortune immobilière (IFI), les parents assujettis doivent inclure dans leur déclaration la valeur du patrimoine possédé par leurs enfants mineurs, sauf dans le cas où ils ne disposent par de l'administration légale de ces biens.

Contrôle du juge

Quand l'administration légale est placée sous le contrôle judiciaire d'un juge des contentieux de la protection (JCP), chargé de veiller au respect des intérêts de l'enfant, les parents doivent également comptabiliser la valeur des biens de l'enfant : ce système de surveillance n'a aucun impact sur les règles d'imposition à l'IFI.

Imposition séparée des parents

Quand les parents font l'objet d'une imposition séparée, ils doivent inclure chacun la moitié du patrimoine de l'enfant, dès lors que l'administration légale est partagée.

Modifié le 11/01/2021 par Matthieu Blanc.
Réalisé avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction
d’Éric Roig, diplômé d’HEC, et de Matthieu Blanc, Master de Droit des affaires.
Actualisé en permanence et à jour des dernières évolutions législatives.
A voir également
  • IFI et enfants mineurs
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.