Réforme des retraites 2022 : le projet Macron

"Réforme des retraites 2022 : le projet Macron"

La réforme des retraites pourrait avoir lieu dès 2022. Le calendrier et le résumé du projet d'Emmanuel Macron.

Quand la réforme des retraites aura-t-elle lieu ?

La réforme des retraites est la principale mesure annoncée par Emmanuel Macron pendant sa campagne de 2022. Le Président de la République ayant été réélu lors des dernières présidentielles, son projet devrait donc être mis en oeuvre. Peu d'informations ont pour le moment filtré concernant le calendrier de cette réforme des retraites. Mais le nouveau gouvernement devrait travailler sur cette réforme relativement tôt dans le quinquennat à venir, probablement dès l'automne 2022.

La réforme des retraites ne devrait dans tous les cas pas entrer en vigueur avant au moins 2023, compte-tenu des délais législatifs. De nombreuses mesures ne devraient en outre devenir applicables que progressivement au fil des années. Plus d'informations sur le calendrier et la date de la réforme des retraites devraient parvenir au cours de l'été, après les législatives et l'élection des députés de la nouvelle Assemblée nationale, qui auront notamment pour rôle de débattre du contenu de cette future réforme des retraites.

L'âge du départ en retraite va-t-il reculer ?

La réforme des retraites devrait s'accompagner d'un recul de l'âge légal de départ en retraite, actuellement fixé à 62 ans. Pendant sa campagne, Emmanuel Macron a en effet annoncé vouloir décaler cet âge minimal à 64 ou 65 ans. Il s'agirait d'un report progressif, à mesure de 4 mois supplémentaires par an à partir de 2023 et ce jusqu'aux années 2030. Ce recul de l'âge du départ en retraite devrait faire l'objet d'importantes discussions lors des futurs débats parlementaires. Le projet de réforme des retraites devrait toutefois tenir compte des carrières longues ainsi que de la pénibilité du travail et ainsi prévoir des cas dans lesquels il sera possible de partir en retraite avant l'âge minimal.

Comment une retraite sera-t-elle calculée avec la réforme ?

Peu d'informations ont pour l'instant filtré sur l'impact de la réforme des retraites sur la calcul des pensions. Emmanuel Macron a néanmoins annoncé une augmentation de la pension minimale de retraite à taux plein, appelée "minimum contributif", à 1100 euros par mois pour les salariés ayant fait une carrière au Smic. Une mesure qui pourrait être mise en oeuvre en 2023. Toujours sur le plan des dépenses, Emmanuel Macron a également annoncé que la revalorisation des retraites - qui a en principe lieu tous les ans - serait indexée sur l'inflation dès l'été 2022.

La réforme des retraites ne devrait dans tous les cas pas modifier le système par répartition, que le Président Macron souhaiterait conserver. Les pensions versées aux retraités continueront donc d'être financées par les cotisations prélevées sur les revenus des travailleurs en activité. Les cotisations d'assurance retraite ne seront donc pas supprimées et continueront donc à être prélevées sur les salaires.

Pour rappel, l'ancien projet de réforme des retraites prévu par le gouvernement avant l'épidémie de Covid prévoyait l'instauration d'un système de retraite par points (et non par trimestres), comme pour le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco. Le montant de la retraite devrait être calculé à partir du nombre de points acquis au cours de la carrière. Ce nombre de points dépendait des revenus touchés par l'assuré, qui aurait été libre de partir quand il le souhaitait dès lors qu'il atteignait l'âge minimal de départ en retraite et qu'il estimait avoir cotisé suffisamment de points. Sa pension en euros aurait été calculée en multipliant son nombre de points acquis par leur valeur de liquidation. Une valeur qui pouvait ensuite varier au fil des années puisqu'elle était censée être indexée sur l'évolution des salaires (et non des prix), ce qui modifiait donc mécaniquement le montant des pensions.

Que prévoit la réforme des retraites pour les régimes spéciaux ?

Le sujet des régimes spéciaux (SCNF, RATP, EDF...) constituera probablement l'un des points les plus épineux de la future réforme des retraites, puisque la mise en place d'un système universel conduirait à leur suppression. Peu d'informations ont pour le moment été divulguées par les équipes d'Emmanuel Macron concernant le sort de ces régimes. Aujourd'hui, le système des retraites comporte 42 régimes distincts, avec des règles différentes selon les professions et les statuts. Au moment de la mise en oeuvre de son projet de réforme des retraites avorté il y a quelques années, Emmanuel Macron souhaitait uniformiser le système en appliquant les mêmes règles de calcul pour tous (public et privé, régimes spéciaux...). Tous les régimes devaient passer à la retraite par points. Ce point de la réforme sera actualisé en cas de nouvelle annonce gouvernementale sur cette question. 

Pension et retraite