Quand une éducatrice veut imposer ses règles aux parents

titine2567
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 6 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
6 août 2022
- 6 août 2022 à 11:55

Bonjour,

 Après avoir eu un suivi avec éducateurs du service AEMO pendant 3 ans, fait à ma demande car je m'étais aperçu que l'un de mes enfants fumait autre chose que de simples cigarettes et son comportement avait énormément changé : violences verbales (injures, insultes, menaces), vols, dégradations, détériorations.... Ne pouvant l'aider car dans ce contexte les parents ne peuvent pas faire soigner leurs enfants et que seul, un juge peut ordonner l'obligation de soins, j'ai donc fait appel aux services sociaux qui ont alerté le Juge des Enfants. Mais malheureusement, cela n'a pas été le cas du tout, bien au contraire car en plus de fumer de la cochonnerie, il s'était mis à boire et c'est retrouvé dans un coma éthylique..3 ans, sans rien faire, laissant un jeune s'enfoncer davantage.. Et à peine 18 ans, il a eu à son actif de nombreuses plaintes.

Puis, un PEAD à mon domicile a été mis en place par le Juge (pour mon dernier enfant mineur), avec la possibilité en cas de gros conflit un lieu de replis dans un foyer pour une durée de 15 jours, et si ++ repasser au Juge : Donc nouveau service, avec ce coup si, une éducatrice. Au premier contact, déjà, un problème, en effet ces personnes se sont basées sur un rapport fait par l'ancien éducateur, au lieu de ce qui a été dit pendant l'audience au Tribunal et retenu par le Juge. J'ai donc tenté de rétablir les faits, mais ils n'ont rien voulu entendre. 

Avec cette nouvelle et jeune éducatrice, je perd petit à petit mon autorité sur ma fille. Pour cette éducatrice, une ado doit avoir les réseaux sociaux, car tout les jeunes l'ont. Moi, j'y étais opposé, car elle se mettait en danger, en mettant des photos très subjectives, au niveaux vestimentaires et positions, refusant catégoriquement que je mette une protection parentale ou que je regarde son portable, je lui avait donc interdit. Ayant reçu quelque temps plus tard, un appel de son centre de formation m'informant que ma fille, apparemment, harcelait une élève sur les réseaux sociaux. Suite à cela, j'ai voulu la punir de portable uniquement le temps passé à la maison, mais elle a refusée catégoriquement car son éducatrice lui avait dit qu'elle avait le droit d'avoir les réseaux sociaux, j'ai donc reçu un appel de cette personne qui m'a fait de part? au vu du problème, de la placer dans un foyer pendant les 3 semaines de vacances de ma fille, le temps de lui trouver une place dans un foyer de jeunes travailleurs. Alors qu'à la base, et notifié sur le jugement, c'était 15 jours en cas de conflit. Je lui ai donc envoyé en SMS disant : "si j'ai bien compris vous voulez placer ma fille hors de mon domicile par ce que je tente de lui mettre un cadre et que je refuse qu'elle me manque de respect, donc si j'ose refusé une demande de ma fille, vous me l'enlevez ?". Sa seule réponse a été : ma cadre vous propose  de vous rencontrer.

Ma fille, qui est apprentie pâtissière, souhaite changer de maître d'apprentissage. Donc j'ai fait part à son éducatrice, que je chercherais près de la maison car il est vrai que son lieu de travail était un peu loin et qu'il nous fallait se lever très tôt. Mais voilà, l'éducatrice ayant un ami qui vient d'ouvrir une boulangerie, pâtisserie et restauration, a de suite emmener ma fille, voir et déposer sa candidature, résultat : c'est encore plus loin que le premier, et vu que l'éducatrice souhaiterais voir ma fille là-bas, ben ma fille veut y aller. Et tant pis, si je dois mettre plus de temps de trajet. Mais j'ai peur que si je refuse, cette éducatrice place ma fille. Je ne sais pas si elle a conscience qu'à 4h du matin, il n'y a pas de transport. 

Je ne sais vraiment plus quoi faire, je vis avec cette épée au dessus de ma tête.