Absence de chainages horizontaux haut sur une maison de 9 ans

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
mercredi 15 septembre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2021
-
Bonjour, nous avons fait construire notre maison par un maçon en novembre 2011. La fin de la garantie décennale prend fin en mai 2022 car nous n'avions fait faire que le hors d'eau. Il faut savoir que à cette époque j'avais déjà un cancer, et je ne pouvais pas être régulièrement sur le chantier, d'où la prise de cette entreprise de maçonnerie qui nous a été recommander par plusieurs personnes proches de nous et comme étant de confiance. Cette maison est composée de deux bâtiment sur deux restanque, une basse et une haute. À la jonction des deux bâtiments nous avions remarqué en septembre 2012 une fissure à l'avant et parallèlement la même à l'arrière . Donc nous avions fait un courrier en recommandé à notre maçon pour lui signifier ce désordre. Il est s'est déplacer et nous a répondu en retour que cela était normal, qu'il s'agissait d'un retrait d'enduit de façade. donc qu'il n'y avait pas à s'inquiéter et que toutes les maisons avaient des fissures !!. Ces dernières étant réapparue plusieurs fois malgré l'intervention du maçon (qui a juste enlever l'enduit et rebouché), nous avons décidé de mandater un expert en bâtiment pour avoir un avis diffèrent sur la question. Il a donc mandaté l'expert de la compagnie adverse et ont conclu a un manque d'arpages de par et d'autre des bâtiments pour éviter les fissures en soupçonnant un manque de chainages horizontaux . L'entreprise choisie par l'assurance adverse est intervenue, et a constater en commençant les saignée que effectivement les chainages horizontaux étaient absents. Donc nouvel appel a l'expert qui va mandater une nouvelle fois le maçon et l'assurance sur place, sachant que déjà par téléphone avec notre expert et photos a l'appuis, la partie adverse a dit que ces désagréments seraient pris en compte et la façade refaite entièrement, et que des sondages seraient fait à chaque coin de la maison, car si il n'y en a pas sur le bâtiment haut, il n'y a guerre de chance qu'il y en ai sur celui du bas. Apres avoir exposer le problème voila ma question : est il valable de prendre un avocat spécialiste en droit immobilier et d'aller en justice pour poursuivre le maçon ? La justice va t-elle reconnaitre malgré les preuves accablantes le tord de l'entreprise de maçonnerie ? Si oui qu'est ce que je peux attendre de la justice comme compensation ? Quelle est la longueur et le cout moyen d'une instruction ?
Je vous remercie sincèrement des réponses que vous pourriez apporter à nos interrogations.