Demande de précisions sur le temps de travail d'une employée à domicile

Signaler
-
Bonjour à tous!

Il y a une quinzaine de jours environ, j'ai demandé de l'aide concernant les heures de travail d'une amie employée à domicile dans le cadre d'une association d'aide à la personne.
Comme elle a des difficultés à s'exprimer par écrit, c'est moi qui m'occupe de ses démarches et je souhaiterais avoir votre avis afin de m'épargner quelques bévues dans le courier adressé à son employeur.

Cette personne travaille depuis plusieurs années pour une association d'aide à domicile de personnes âgées bénéficiant de l'APA.
Recrutée sans diplôme, elle a bénéficié avec succès d'une formation lui permettant d'accomplir son travail auprès des personnes dépendantes dont elle s'occupe;
Elle avait été initialement recrutée pour un emploi de 110 heures mensuelles.Cependant, elle souffre légèrement du dos et, comme elle a dépassé la cinquantaine, elle a souhaité revoir son contrat de travail afin de n'accomplir que 90 heures mensuelles., modification acceptée par sa direction avec laquelle elle a signé son nouveau contrat en janvier 2021.

Or, l'association qui l'emploie doit faire face à de nombreux congés de maladie de ses employés et un défaut de recrutement entraîne pour mon amie un surcroît de travail:
Son employeur lui demande d'assurer des remplacements qui, depuis le mois de février dernier, font que les 90 heures initialement prévues mensuellement se montent régulièrement à 97 ou 100 heures .

Elle a demandé à ce qu'on ne lui impose pas autant de remplacements pour pallier le manque de personnel et proposé pour ne par gêner le service d'assurer un remplacement hebdomadaire au lieu des deux ou trois imposés et de ne pas dépasser les 90 heures prévues par le contrat.

Comme elle souffre en ce moment du dos, elle est en arrêt maladie pour quinze jours et elle vient de recevoir de sa direction un courrier auquel était jointe la copie de son contrat de travail.
Or je lis dans ce document les phrases suivantes:

"A compter du 1er janvier 2021,la durée mensuelle du travail rémunéré de Mme X...est de 90 heures.
La durée du travail effectif théorique du salarié est de 79,27 heures mensuelles.
Cela signifie-t-il que les jours de congé et jours fériés sont déduits des 90 heures mensuelles?

D'après ce document la durée mensuelle du travail de la salariée "peut être revue à la hausse comme à la baisse" pouvant varier de 52,85 à 105,69 heures à condition que la moyenne sur l'année n'excède pas les 90 heures prévues par le contrat.
Dois-je en conclure que cette personne est tenue d'accepter malgré ses problèmes de dos et ses cinquante ans passés, que son employeur lui impose de très nombreux remplacements qui la fatiguent et qui, vu les problèmes de recrutement, risquent de ne pas du tout "être revus à la baisse"?
Peut-elle sans craindre un licenciement refuser de dépasser les 90 heures prévues par son nouveau contrat?

J'ai bien des doutes à ce sujet et voudrais vos avis éclairés pour ne pas qu'elle se fourvoie dans d'inutiles protestations.
Je tiens à aider cette personne courageuse et dévouée envers les personnes âgées dépendantes dont elle s'occupe.
Merci pour elle de bien vouloir me répondre aussi vite que vous le pourrez.
Très cordialement