Naturalisation d’un nom double qui devient indivisible

Signaler
-
Bonjour,
Mon conjoint d’origine bolivienne a un nom de famille double ( selon la loi bolivienne, il a donc le nom de son père et de sa mère, et qui est divisible a sa descendance). Ceci est pratiqué dans la majorité des pays d’Amerique Latine.
Il a été naturalisé français avant la naissance de notre enfant et son nom de famille a été considéré comme indivisible.

Conséquence : notre enfant n’a pu avoir le nom de son père et le mien (sa mère) car les 2 parties du nom de mon conjoint sont considérés comme indivisible et il aurait donc eu 3 parties donc son nom

A noter que la soeur de mon conjoint, vivant en france aussi, a eu sa fille AVANT sa naturalisation, et donc a pu donner la première partie de son nom accolé à celui de son conjoint, avec l’aide du certificat de coutume.

Nous avons a notre disposition le certificat de coutume.
L’avocate a été incapable de nous aider.

Merci de vos avis et conseils.