Demande d'annulation d'AG et AG extraordinaire.

Signaler
-
Bonjour,
Lors d'une Assemblée générale par correspondance le 20 Novembre 2020 notre copropriété de 176 copropriétaires a voté et accepté à l'article 25 la proposition du promoteur, détenant plus d' 1/3 des voix et représentant 3.825/10.000 tantièmes, à céder à la copropriété ses biens moyennant un effacement de sa dette sur des charges impayées qui s'élève à plus de 200.000 euros.

le 22 janvier nous recevons une convocation pour une AG extraordinaire
pour revoter:
- les Budgets prévisionnels qui avait été rejetés en Novembre.
- La révocation de tous les membres du conseil syndical pour manquement à leurs responsabilités ( demandé par un groupement de copropriétaires) (à l'art 25).
- L'élection de nouveau membres du conseil syndical (Art 25).

Ce groupe de copropriétaire à assigné le syndic en justice car l'AG de novembre se serait déroulé d'une manière non règlementaire et des irrégularités dans les comptes ont été découvertes et demande l'annulation de celle-ci et la nomination d'une expertise comptable sur les 4 dernières années fiscales. ( remis par voix d'huissier le 4 fevrier 2021).

le 16 février 2021 c'est tenu une AG extraordinaire par correspondance et notre syndic nous indique qu'etant donné que l'AG de novembre à ete contesté juridiquement, le promoteur fait donc toujours partie des votants même s'il n'a pas reçu sa convocation pour voter et ne s'est pas exprimé.
Les ordres du jours à l'article 25 n'ont donc pas ete validé faute de quorrum.

Est-ce légal car nous nous retrouvons donc sans conseil syndical car tous les membres du conseil remis en cause ont depuis démissionnés?

merci d'avance pour votre assistance.