Grands parents envahissants

Signaler
-
Messages postés
395
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
-
Bonjour,
Je viens ici car je suis démunie face des grands-parents envahissants à qui j'ai mis des limites.
J'ai reçu un courrier recommandé avec AR le 30/12. Il est adressé à mon conjoint et moi mais il m'est en réalité destiné.
Mon conjoint est lâche. Il ne sait pas mettre de limite à sa famille. Il est plus fils et frère que conjoint et père.
Ils menacent de faire appel à un tiers (médiation?).
J'ai toujours accepté les invitations chez les beaux-parents sous réserve que le chat de la soeur soit mis dans une pièce à part le temps de notre visite. Je ne suis pas à l'aise pour la sécurité de notre fils. Ils ont toujours refusé.
Je précise que c'est le chat de la soeur, qu'elle ne veut pas le mettre dans son appartement de peur qu'il ne l'abîme. (Elle a acheté un appartement en dessous de chez ses parents...).
C'était violent pour moi car depuis la grossesse, ils refusent que j'aille chez eux pcq j'ai des craintes et que je ne suis pas à l'aise avec (le chat est arrivé 2-3 semaines après l'annonce de la grosse et je suis toxo négative).

J'ai très peur car la grossesse m'a révélé que les relations sont malsaines dans cette famille et j'ai peur pour notre fils. Nous avons fait quelques séances de thérapie de couple et il s'avère que la soeur et la mère sont toxiques, mais mon conjoint est dans le déni.
Je ne sais pas comment faire pour répondre à ce courrier sans que cela puisse me porter préjudice en cas de saisie du JAF.

J'ai besoin d'aide pour la rédaction de la réponse et je ne sais à qui m'adresser.
Pouvez-vous m'aider?
Merci
Cordialement

5 réponses

Messages postés
80508
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2021
12 594
À la réflexion, il peut sembler utile de ne PAS leur répondre par courrier recommandé.

Ce serait implicitement admettre que vous entrez dans leur jeu, que vous trouvez leur procédé et leurs manœuvres légitimes et que vous les acceptez, que vous reconnaissez mériter un tel traitement "officialisé".

Faites simplement valoir oralement, auprès de votre mari et auprès de toute personne concernée, que de tels agissements sont tout simplement hors de propos, indignes de rapports personnels normaux au sein d'une famille.
De telles procédures sont en général prévues et utilisées dans l'administration, dans le monde des affaires et dans le cadre d'actions judiciaire entre les différentes parties !

Pas entre personnes privées, surtout adultes et parentes....

Il semble judicieux de reformuler votre cas (copier-coller) par exemple sur https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/psychologie-20 ou sur https://couple.journaldesfemmes.com/forum/vie-a-deux-11 où son traitement pourra se faire de manière encore plus ciblée et plus pertinente.


           
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

Bonjour,
Merci pour votre réponse.
J'ai 2 avis. Leurs répondre que nous comprenons qu'ils aimeraient voir plus souvent leurs petit-fils, que nous essayions de faire au mieux dans le contexte actuel et que nous espérons que 2021 sera plus propice (sous-entendu ils doivent aussi y mettre du leurs car pas toujours me demander de faire des efforts?).
Ou alors effectivement ne pas repondre.
Qu'est-ce que je risque? Comment se passe la médiation. J'ai entendu dire que les médiateurs étaient pro-GP.
Donc ce n'est pas en ma faveur...

Je ne comprends pas ce que vous entendez par "reformuler" et les liens que vous avez mis.
Pouvez-vous m'expliquer?

Merci
Messages postés
395
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
137
Que dit le courrier exactement ?
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

Le courrier dit que malgré la proximité de nos domiciles, les occasions familiales, leurs demandes répétées, le nombre de fois où ils ont pu établir un contact affectif direct de compte sur les doigts de la main.
(Ok c'est une expression mais nous les avons vu au moins une dizaine de fois : chez moi, chez mon conjoint, nous avons été en weekend avec eux 2 fois, nous avons été aux réunions de famille.)
Ils pensent que les grands parents ont un rôle important a jouer dans le développement harmonieux de leur petit-fils. Ils veulent des rencontres plus nombreuses, régulières et directes.
Ensuite c'est la menacé de faire appel à un tiers qualifié, impartial et indépendant.

Ils m'avaient envoyé un message en 2019 carkils demandaient à aller chercher notre fils a la crèche "au moins 1 fois par semaine" et à le voir pendant les déplacements de mon conjoint (14j d'absence seulement).
Ils ne font qu'exiger sans vouloir faire de geste prouvant leur bonne volonté. Il faut se plier à leurs règles. Ils n'ont même pas respecté la mère et prétendent le contraire. Nous n'avons pas la elle définition du respect.

Mon conjoint a évoqué le "droit des oncles et tantes". Je n'ai rien trouvé dessus. C'est juste que la soeur ne peut pas faire ce qu'elle veut et qu'elle se plaint. Elle pense qu'elle a des droits sur notre fils.
Messages postés
395
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
137 >
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

Soyons clairs sur une chose: les GP, les tantes et les oncles n'ont aucun droit. Ce sont les enfants qui ont le droit d'entretenir des relations avec leurs ascendants (père, mère, GP, frères et soeurs). Donc non, la tante n'a aucun droit et si elle décidait de lancer une procédure... je ne sais même pas si un avocat accepterait de la représenter.

Le problème que vous avez, c'est que votre conjoint (vous êtes mariés ?), de ce que j'ai pu comprendre, ne vous soutient pas donc la première chose à faire est de mettre les points sur les "i" avec lui et décider:

- de si vous voulez continuer à voir sa famille.
- de si vous acceptez qu'ils aillent voir ses parents avec votre enfant sans vous.
- de si vous acceptez de partir quand il reçoit ses parents chez vous.
- de si vous voulez vous séparer ou non.

En ce qui concerne les GP, vous n'êtes pas obligés de leur répondre. Vous pouvez également leur répondre que si ils ressentent le besoin de lancer une médiation, vous en êtes désolée mais que c'est peut-être la meilleure option. Ou vous pouvez leur répondre que si ils veulent voir leur petit-fils, ils doivent voir ça avec leur fils.
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
>
Messages postés
395
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

Merci pour votre réponse.
C'est bien ce qu'il me semblait mais mon conjoint soutient le contraire. Je suppose que c'est sa mère qui lui a dit ça... Que la tante a aussi des droits. N'importe quoi. Elle se prend pour qui?

J'accepte de voir les GP mais toujours en ma présence et pas de manière régulière et fixée (par ex, 1 fois par mois. C'est trop contraignant). Je pense que eux voudraient ou la BM en tous cas plusieurs fois par semaine. Hors de question! Et notre vie de famille alors???
Ils parlent de confiance mais justement, je n'ai pas confiance en eux...

Bonjour,
Pourquoi pas leur répondre par lettre recommandée avec AR en demandant une médiation, devant des tiers neutres en principe et professionnellement formés, les deux parties pourront s'exprimer librement en dehors de la famille.
Cdt
Messages postés
40480
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 janvier 2021
13 318
Messages postés
80508
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2021
12 594
!

Ba déjà que des parents fassent une recommandé+AR à leur propre fils et leur bru pour des affaires de famille semble assez clairement dénoter de relations personnelles familiales sinon toxiques mais en tout cas anormales.

A priori, rien ne vous oblige à répondre à ce courrier dont la forme ne vaut que pour servir de preuve de sa réception par le destinataire, ce n'est pas un document juridique.

Et puisqu'ils "menacent" de médiation, eh bien dites leur oralement que vous êtes d'accord pour cela, mais que s'il y a la possibilité c'est vous qui choisirez l'interlocuteur tiers....

Vu tout ce qui précède, notamment dans votre sujet initial du mois de décembre, , il va vous falloir beaucoup de cran....
Et n'hésitez pas à vous faire assister par un professionnel.

Bon courage.


 
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

C'est exactement ce que je me suis dit lorsque j'ai reçu le courrier: ils sont fous!
Mon conjoint ne mesure pas la portée de ce que ses parents viennent de déclancher avec cette lettre.
Encore une preuve de leurs violences psychologiques. Ils mettent la pression pour que je cède.
>
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

Bonjour,
A vous lire, c'est d'abord avec votre conjoint qu'il faut discuter sérieusement sans doute avec un professionnel psy, son attitude est courante, dans cette histoire il se comporte comme un fils, pas comme un père et est sous emprise de ses parents dont il a peur mais il ne l'avouera pas.
Avec des beaux parents malveillants il faut que vous arriviez à imaginer ce qu'ils pensent, quelle réaction ils attendent de vous, j'ai l'impression mais je peux me tromper évidemment qu'ils ne veulent pas que des personnes extérieures (services sociaux...) prennent l'affaire en mains, être confrontés à un regard extérieur qui pourrait ternir leur réputation.
On peut déstabiliser des gens malveillants en adoptant l'attitude qu'ils ne voudraient pas que vous ayez , c'est la contre manipulation.
Cdt
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
> catherine2704
Bonjour,
Merci pour votre réponse.
Je ne sais pas quoi faire... Faut-il répondre? Non? S'ils demandent une médiation, j'ai beaucoup lu que les médiateurs étaient plutôt pro-GP.
Ils ont choisi le bon timing pour envoyer ce courrier: pile pendant les fêtes quand personne ne travaille et quand nous ne pouvons demander conseil. De plus, ils demandent une réponse rapide (en appelant à notre "diligence"). C'est tout de même un point à noter.
J'aimerais savoir si je peux déposer une main courante contre eux. Est-ce que cela servira à quelque chose?
Cordialement
Messages postés
395
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
137 >
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 7 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021

Perso, et ce n'est que mon avis personnel et comment je réagirais moi, je leur répondrais que je suis désolée qu'ils ressentent le besoin de faire appel à un tiers mais qui si ils veulent voir leur petit-fils plus souvent, ils doivent voir ça avec leur fils.

Mais surtout, je pense que je mettrais la séparation en route.
Dossier à la une