Paiement.distance

Signaler
-
Bonjour tout le monde,
Je suis une femme qui était en concubinage pendant 9 ans, avec mon ex nous avons eu 2 enfants, A la séparation je devais quitter le domicile soit disant parce que le bail est au nom de monsieur, mon deuxième fils avait deux ans à l’époque. J’ai refusé mais un jour la police m’a fait comprendre que c’était à moi de partir. J’ai donc été hébergé pendant 1 an et une semaine sur deux je devais récupérer mes enfants les emmener à l’école à 1h de là parfois plus en transports en commun. A cette période il y’a ait pas eu de procès. J’ai demandé à mon ex si on pouvais alterner pour que les enfants doutent inscrit dans ma ville, il a catégoriquement refusé. Ensuite ayant reçu un appartement HLM en a banlieu j’y ai déménager. La distance était encore plus longue. J’ai donc entrepris avec mon nouveau conjoint de demander la garde fixe des enfants. Garde qui m’a été refusé sous prétexte que j’ai inscrit les enfants dans une autre école sans consentement du père et que la banlieu dans laquelle je vis est une cité...
mon ex qui bien sûr savait que je déménagerait et que se serais plus difficile de faire des aller retour pour voir mes enfants sans voiture. Sachant que cela m’empêchait d’avoir une vie stable aussi Depuis près de deux ans. Selon la décision du JAF je contribue depuis 1 an maintenant, de moitié à toutes les dépenses scolaires et centre de loisirs.( sachant que pendant que nous étions ensemble j’ai toujours tout réglé et même après notre séparation alors même que les enfants étaient dans son département). Aujourd’hui avec mon conjoint actuel nous vivons sur Reims et nous avons un bébé. Pendant que j’étais enceinte je faisait déjà les aller retour un week-end sur deux, pour chercher les enfants. Mais je vous avouerai que je suis fatiguée. je n’ai pas de voiture, c’est un coup pour nous tout ses allers retours (4 en un week-end ). Sans parler de la culpabilité de mon ex qui me fait passer pour une mauvaise mère auprès de l’école quant je ne peux pas venir les chercher un week-end. Sans oublier qui peut dire que je ne respecte pas le jugement. J’aime les enfants plus que tout mais je sui vraiment épuisée. Que puis je faire ? Suis je dans mon droit de dire que la distance et mes moyens ne me permettent pas de garder ce rythme? Mon ex ne se prive pas de faire comprendre aux enfants que je ne suis pas une bonne mère en disant que je pourrais venir mais je ne le fait pas.
Dossier à la une