Droit PMA

Signaler
-
Bonjour,

J'ai une question assez particulière concernant le droit à la PMA.
Je m'appelle Alexandre et je fréquente une femme depuis près de 5 ans. Au départ nous étions en couple chacun de notre côté. Mais les choses sont devenues sérieuses et nous nous aimons plus que tout. Aujourd'hui je suis célibataire.
Celle-ci est en concubinage avec un homme depuis près de 9 ans. Mais elle ne l'aime plus. Elle a un mal fou à le quitter mais ça en prenait petit à petit le chemin.

Je résume sans entrer dans les détails car cette période a duré presque 9 mois :
Après plusieurs symptômes, analyses et examens médicaux en tout genre, divers spécialistes lui ont diagnostiqué être porteuse du syndrome des ovaires polykystiques à un stade très avancé. Si bien que ses chances d'avoir un enfant naturellement se situent bien en dessous de 1 %. Je précise, elle a 28 ans.
À partir de ce moment là et parce que le corps médical (qui ignore évidemment tout de notre histoire) lui a débouché une de ses trompes, elle a décidé de se lancer dans les inséminations artificielles. De me "sacrifier" malgré ses sentiments.
Non pas qu'elle désirait un enfant dans l'immédiat et encore moins avec son conjoint, mais surtout de peur de ne plus jamais en avoir. Il ne lui restait que 6 mois avant sa trompe ne se referme définitivement. Elle n'a eu d'autres choix que de se lancer dans ces inséminations. Presque du jour au lendemain. Ce que j'ai compris mais qui m'a détruit intérieurement.
Cela a marqué la fin, douloureuse, de notre histoire.
Toutes ses tentatives sur les six mois qui ont suivi, se sont soldées par un échec.
Ne reste que la solution des FIV, cela étant totalement décorrélé de l'état de ses trompes.

Lorsque nous avons mis notre histoire en stand by, nous nous étions dit qu'elle n'avait pas eu le choix. Qu'il fallait absolument qu'elle fasse ces inséminations, pour ne jamais regretter. Et que si ça ne fonctionnait pas, elle aura alors le temps de se poser et de décider de ce qu'elle ferait de sa vie : faire les FIV avec lui, ou le quitter et poursuivre enfin officiellement notre histoire d'amour et dans les 6 mois/1 an, faire les FIV ensemble.

Ma question : Est-il vraiment obligatoire d'être en concubinage pendant minimum 2 ans avec la personne avec qui nous souhaitons faire une PMA ? N'y a-t-il pas de solutions annexes ou de dérogations particulières ?
Car si c'est le cas, terrifiée à l'idée de ne jamais avoir d'enfant elle n'attendra jamais un minimum 2 ans pour commencer le processus des FIV. Et dans ce cas, on se perd à jamais car évidemment, nous ne vivons pas ensemble et avons été un couple "illégitime".
Sans compter que cela signifie aussi que dans tous les cas, elle et moi n'aurons jamais d'enfant ensemble.

Cette histoire est tragique, c'est un enfer. Nous voulons juste avoir une réponse qui pourrait éventuellement nous donner de l'espoir ou au contraire anéantir pour de bon notre histoire...

Merci d'avance pour votre réponse.
Alexandre
Dossier à la une