Achat d'un ordinateur qui appartient à une société

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 13 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
13 mai 2019
-
Bonjour,

J'ai acheté un ordinateur portable d'un particulier. Le vendeur est le technicien informatique d'une société "X" et m'a expliqué que l'ordinateur en question lui a été offert par sa société, mais comme il n'en pas besoin il le mets en vente. Il m'a envoyé la facture avec son mail pro qui proviens bien de cette société + il m' a présenté sa pièce d'identité. Donc pour moi il n'y a pas de doute que c’était le propriétaire de ce portable.

Jusqu'au là tout va bien, la personne travail bien dans cette boite et son identité est authentique. Apres avoir acheté ce portable j'ai appelé la société en question pour voir si'il y avait moyen de mettre la facture à mon nom. Mais j'ai découvert que d’habitude les ordinateurs portable de cette société sont juridiquement "loués" par leurs employés et donc la refacturation est impossible. Maintenant je me dis qu'il existe une possibilité que cet employé m'a vendu l'ordinateur qui juridiquement ne lui appartenais pas et j'aimerais savoir quels recours j'ai au cas où il y a des problèmes.

Est ce que la société peut demander la restitution de ce portable alors que pour moi ce technicien était un propriétaire apparent pendant la vente? Est ce que la facture originale et le faut qu'il a utilisé son mail pro de sa boite est une preuve suffisante pour démontrer cela? Est ce que la société doit prendre les responsabilités pour son employé et donc résoudre ce problème en interne sans me demander la restitution?
Est ce que finalement je peux arrêter de me soucier et utiliser ce portable comme je le sens et même le revendre?

Apres peut être je m’inquiète pour rien car il est possible que cette société va pas chercher à récupérer ce portable (car ils m'ont rien dit au téléphone). Peut-être une telle pratique les dérangent pas ou peut être bien il leur a racheté ce portable et était bien le propriétaire du portable lors de la vente.

Merci
Afficher la suite 
Dossier à la une