Organisation de l'ordre des kiné

Messages postés
219
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 avril 2020
-
Bonjour,

j'ai un cas à vous soumettre dans un cadre personnel pas dans le cadre de ma formation. Il y a certains aspects qui m'interpellent.

On parle de l'ordre des kiné.
Il s'organise avec un ordre National (CNO) qui supervise les ordres Régionaux (CRO mais dont on entend jamais parler) et les ordres Départementaux (CDO).

Les rares employés sont les secrétaires des CDO, celles du CNO et les quelques juristes du CNO qui ne peuvent être substitués par des kinés. Tout ce qui est présidents (nationaux à départementaux), les trésoriers, les secrétaires générales (qui servent également de RH aux secrétaires départementales) et les conseillés sont des kinés élus et indemnisés pour le temps qu'ils consacrent à l'ordre plutôt qu'à leurs patients.

Le CNO a un regard sur tout notamment le budget annuel, le budget pour tout événement officiel, la gestion (refus en l’occurrence) des augmentations de salaire des secrétaires départementales, les récents budgets d'achat de locaux pour les CDO etc... Mais à contrario ils se sont complètement détachés de tout ce qui touche au salaire de base des secrétaires de CDO (sur leurs bulletins la case employeur est remplie par le CDO correspondant), au fait que la secrétaire de tel CDO dépende d'une convention ou d'une autre ou d'aucune et de tout ce qui en découle comme la mutuelle, la grille de salaires et les avantages. Leurs tâches administratives, bien qu'elles comprennent un minimum relativement évident, ne sont pas très claires, voire pas du tout, puisque d'un département à l'autre elles n'ont pas du tout la même charge de travail (on dirait que c'est au bon vouloir de leur président pour pas dire de son implication).

Ainsi une secrétaire dépend d'une convention qui prévoit une mutuelle, un 13ème mois, une prime d'ancienneté, etc... alors qu'une de ses voisines départementales n'a aucune convention et aucun avantage officiel (ses rares primes sont toujours "exceptionnelles" et au bon vouloir de son trésorier), et une troisième a négocié une augmentation en refusant la mutuelle et en récupérant la somme correspondante pour son propre compte, une autre encore a feinté le refus d'augmentation du CNO en réduisant son temps de travail pour le même salaire mensuel.

Bref, personnellement ça me choque un peu étant donné que pour moi elles sont toutes soumises à la même autorité. Je vois les CDO comme les établissements d'une même entreprise, ou comme les restos d'une même franchise (en faisant le parallèle peut-être faux avec ma propre situation).

Dites moi ce que vous en pensez. Est-ce que pour vous les secrétaires de CDO peuvent faire valoir des droits spécifiques ?