Congé parental en 2018 - année blanche - impôt à l

Vantusso 1 Messages postés mardi 1 mai 2018Date d'inscription 1 mai 2018 Dernière intervention - 1 mai 2018 à 18:14 - Dernière réponse :  tof51430
- 6 juil. 2018 à 06:51
Bonjour,
J'ai eu la bonne idée d'accoucher fin 2017 et de décider de prendre un an de congé parental en 2018. Je touche 400€/mois. Autant dire que c'est chaud! Mais que j'aime mon bébé et que ça a de l'importance pour moi de Luis accorder un an de ma vie .
Étant donné que 2018 est une année blanche. Je vais m'asseoir sur une année entière imposée sur ces 400€/ mois.
Pour payer en 2019 mon impôt sur mon salaire de base !

Un peu dégoûtée, je suis aller voir les finances publiques pour leur soumettre ce fait... Elles m'ont répondu " vous n'avez pas de chance, vous êtes perdante ! "

Je suis restee interdite par cette réponse "citoyenne"!

Étant donné que l'état prévoir 'dimposer les gains exceptionnels de 2018, pourquoi ne prévoit il pas de le faire sur les baisses de revenus exceptionnels ??

Qui peut on saisit pour avoir des reponses, des solutions a cette reforme injuste?

Bien a vous
Celine
Afficher la suite 

Votre réponse

19 réponses

Meilleure réponse
6
Merci
Bonjour,

La réponse donnée par votre interlocuteur aux finances publiques est fausse. Il n'aurait pas dû dire "vous êtes perdante", mais plutôt "vous n'êtes pas gagnante".

Vous n'allez pas payer de revenus sur vos revenus 2018, et c'est le principal. L'imposition à la source, c'est simplement la modification du mode de perception de l'impôt. Le montant ne change pas.
Alors en effet, dû à ce changement de perception, il est plus intéressant de profiter de "l'année blanche" lorsque l'on perçoit un salaire, plutôt que lorsque l'on a une baisse importante de revenus en 2018.
Tout comme il est plus intéressant pour une personne ayant des revenus de 1 000 000€, que pour une personne juste au dessus du SMIC.
Mais c'est comme ça, on ne va pas vous donner de l'argent pour ne pas avoir travaillé non plus ?

Bonne journée

Merci Komar 6

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13952 internautes ce mois-ci

ClineVantussomondon - 13 mai 2018 à 12:09
Je suis sérieuse quand je dis qu'il me paraît anormal qu'il y ait un rééquilibrage qui soit fait sur le trop perçu 2018 et non sur le moins perçu.
C'est juste injuste.
Komar > ClineVantussomondon - 13 mai 2018 à 12:21
Vous n'allez pas payer d'impôt sur ce moins perçu ! On ne vas pas vous donner de l'argent pour avoir moins travaillé !
Commenter la réponse de Komar
celestedu35 5869 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 1 mai 2018 à 18:25
5
Merci
bonsoir , rien a faire c'est votre choix de prendre un congé parental a cette période , pas de chance et les lois ne font pas du cas par cas
AlexandreElise 1 Messages postés dimanche 20 mai 2018Date d'inscription 20 mai 2018 Dernière intervention > ClineVantussomondon - 20 mai 2018 à 19:01
Bonjour,
Je suis dans le même cas et vos réponses me révoltent! Le congé parental est soit un choix mais aussi et sutout un droit!! Je ne comprends pas que le gouvernement n'est pas pris en compte les personnes ayant une baisse temporaire de revenue comme toujours les lois ne fonctionnent que dans un sens "gagner de l'argent"! Je ne vois pas pourquoi vous parlez de "compensation" personnellement je ne devais pas payer d'împots en 2019 et au final je vais être prélevée de la même somme. Quand on décide de prendre ce congé on établit un budget et dans mon cas la baisse de mes impôts était importante!! Je suis révoltée et je trouve cette façon de faire très injuste!!! Comme toutes les personnes dans ce cas!!
Celinemondon > ClineVantussomondon - 20 mai 2018 à 21:50
Merci !!!
Heureuse que certains comprennent cette situation.
Me concernant, la perte avoisine les 3000€!
MaxVIL2 312 Messages postés samedi 9 avril 2011Date d'inscription 19 juillet 2018 Dernière intervention > Celinemondon - 21 mai 2018 à 11:33
Me concernant, la perte avoisine les 3000€!
Il n'y a pas de perte, vous n'allez pas payer d'impôts sur les revenus 2018 et vous n'en paierez jamais.

C'est juste une problématique de flux qui ne vous arrange pas.
celestedu35 5869 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention > ClineVantussomondon - 20 mai 2018 à 21:53
mais vous n'allez pas faire changer les directives c'est bien un choix de votre part
Komar > ClineVantussomondon - 21 mai 2018 à 11:42
Tout à fait, il n'y a aucune perte. Cette loi concerne le changement de mode de perception de l'impôt, pas du montant de l'impôt.
Le principe de cette loi, c'est le paiement à la source. Vous ne "perdez" pas 3000€, vous les payez en 2019 au lieu de les payer en 2020, c'est tout.
A noter que le jour en vous prendrez votre retraite, vous ne paierez donc pas d'impôt l'année suivant votre retraite. Aussi, si vous avez un autre enfant, vous ne paierez pas d'impôt l'année ou vous serez en congé parental, dû à cette loi du prélèvement à la source. Et quelque chose me dit qu'alors, il n'y aura pas de message pour vous plaindre...
Commenter la réponse de celestedu35
ClineVantussomondon - 23 mai 2018 à 09:44
0
Merci
Chère Céleste,
Le congé parental est un choix, avoir un enfant est un choix, vivre est un choix. Et je crois que nous pouvons résumer nos vies à une succession de choix.
Or, lorsque j'ai fait le choix d'élever mon enfant durant sa première année de vie, j'ai calculé la perte d'argent que cela engendrerait, j'ai fait un budget sur deux ans, j'ai alors pris ma décision.
Mais j'étais loin de me douter que la loi de l'impôt à la source serait faite ainsi... À dire vrai, je n'étais même pas certaine qu'elle prendrait effet en 2019.
Comment aurais je pu le savoir? Je me suis basée sur l'existant rien de plus.
Aujourd'hui je me retrouve avec un trou de 3000€ !
Aurais je fait ce choix en toutes connaissance de cause ?? Je n'en suis vraiment pas certaine !
"Le principe de cette loi, c'est le paiement à la source. Vous ne "perdez" pas 3000€, vous les payez en 2019 au lieu de les payer en 2020, c'est tout.
A noter que le jour en vous prendrez votre retraite, vous ne paierez donc pas d'impôt l'année suivant votre retraite. Aussi, si vous avez un autre enfant, vous ne paierez pas d'impôt l'année ou vous serez en congé parental, dû à cette loi du prélèvement à la source. Et quelque chose me dit qu'alors, il n'y aura pas de message pour vous plaindre..."
Commenter la réponse de ClineVantussomondon
elisa_13 2 Messages postés dimanche 24 juin 2018Date d'inscription 25 juin 2018 Dernière intervention - 24 juin 2018 à 07:59
0
Merci
Bonjour,

Je suis dans le même cas que vous, avec un bébé né en 2017, et un congé parental de 6 mois en 2018. J'ai toujours travaillé, depuis 15 ans à 100%, et bien sûr, payé mes impôts depuis....
Je comptais évidemment sur la baisse d’impôts de 2018 pour "éponger" les efforts que nous sommes en train de faire en ce moment pour payer les impôts de 2017 tout en ayant des revenus divisés par 2. Je viens donc de comprendre que nous ne sortirons pas la tête de l'eau l'an prochain...

Je ne regrette pas mon choix de congé parental, que j'aurais fait de toutes façons, tant je pense qu'il est bénéfique pour mon bébé, mais en mettant peut être en place une trésorerie plus adaptée avec des économies plusieurs années auparavant afin de faire face à cette perte de revenus exceptionnelle doublée d'un paiement de l’impôt habituel. Je trouve tout à fait injuste que les règles du jeu changent sans cesse et ne permettent donc jamais d'anticiper ou de planifier, nous mettant dans des situations extrêmement complexes, alors même que tout avait été prévu pour les éviter... (dans notre cas, mise en place d'un prêt à rembourser l'année suivante).

A ceux qui considèrent que nous ne perdons pas d'argent, je réponds cependant que, dans une logique de prélèvement à la source (impôts année N payés année N), nous ne devrions pas être en train de suer sang et eau en 2018 pour payer des impôts sur des revenus que nous n'avons pas. Puisque nos impôts ne changent pas et que nos revenus ont baissé, il y a bien un moment où on paye quelque chose qu'on ne doit pas! Si nous pensons "PAS", j'ai le sentiment d'être en train de payer un impôt sur un NON-REVENU.
Autre façon de présenter le problème: tous les contribuables de France ayant travaillé en 2018 reçoivent un cadeau du fisc = pas d'impôt cette année-là. Et ceux qui ne travaillent pas ne reçoivent rien, même si ce sont des citoyens exemplaires qui participent à l'effort depuis des années. J'entends d'ici la pluie de "tu n'avais qu'à travailler en 2018...!". Je considère cependant que l'effort de chacun doit être considéré dans son ensemble (on travaille en général une quarantaine d'années!), et pas sur les 6 mois où l'on a un nourrisson à la maison!

J'attends une réaction du gouvernement, car nombreux sont ceux qui seront concernés: tous les professionnels qui ont fait une "mauvaise année" en 2018, les personnes ayant pris des congés pour diverses raisons, les chômeurs retrouvant du travail... Et les grands gagnants seront ceux qui ont engrangé un maximum de bénéfices en 2018, bénéfices qui ne généreront jamais aucun impôt... Cela vous semble-t-il juste?
MaxVIL2 312 Messages postés samedi 9 avril 2011Date d'inscription 19 juillet 2018 Dernière intervention - 24 juin 2018 à 09:51
Puisque nos impôts ne changent pas et que nos revenus ont baissé, il y a bien un moment où on paye quelque chose qu'on ne doit pas!
Non.
Il 'y a pas d'impôts à payer sur ce qu'on ne doit pas, au pire, il y a une avance de trésorerie qui peut être évitée en modifiant son taux de prélèvement.

tous les contribuables de France ayant travaillé en 2018 reçoivent un cadeau du fisc = pas d'impôt cette année-là. Et ceux qui ne travaillent pas ne reçoivent rien
On est en France, mais quand même... On a pas encore inventé la récompense pour ne pas travailler.

Et les grands gagnants seront ceux qui ont engrangé un maximum de bénéfices en 2018
Eh oui, une réduction d'impôts bénéficie avant tout... à ceux qui paient des impôts.
elisa_13 2 Messages postés dimanche 24 juin 2018Date d'inscription 25 juin 2018 Dernière intervention - 25 juin 2018 à 09:16
OK OK nous sommes d'accord sur le fond, sur le fonctionnement du PAS, sur le fait que cela représente une "avance de trésorerie" par rapport à la situation précédente où l'on payait avec un an de "retard". Tout cela n'est qu'évident.
Pourtant vous faites semblant de ne pas comprendre le fond du problème: cette loi n'est juste que pour ceux qui ont des revenus constants en 2017, 2018, 2019, et injuste pour tous les autres, qu'elle leur soit favorable ou défavorable...
Par ailleurs, ne prenez pas de haut ceux qui "ne travaillent pas"... Il s'agit d'une interruption très ponctuelle et absolument justifiée dans une carrière qui s'étale sur plusieurs décennies... Avec un taux de prélèvement à la source de 15% et 15 années de travail derrière moi, je pense raisonnablement pouvoir me positionner dans le camp de "ceux qui travaillent" et "ceux qui paient des impôts"...
Modifier le taux de prélèvement n'aurait aucun sens dans mon cas, puisque mon salaire sera revenu à son niveau normal en 2019. Ça ne ferait que reporter le pb sur 2020.

Le fait que 2018 disparaisse purement et simplement des compteurs est injuste. Une prise en compte des revenus, au minimum en faisant une moyenne sur 2018 et 2019 par exemple serait un moindre mal...

"On est en France, mais quand même... On a pas encore inventé la récompense pour ne pas travailler. "
par contre on a inventé l'impôt sans les revenus!
Commenter la réponse de elisa_13
0
Merci
Bonjour Céline, j’ai fais la même demande aux impôts et moi on m’a repondu « vous ne faites pas des enfants pour payer moins d’impots »
ce qui n'est pas faux ...quoique certains font des enfants pour avoir les allocs...
Commenter la réponse de Elomelo
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une