Escroquerie abo factory [Résolu]

carline - 6 janv. 2018 à 14:10 - Dernière réponse : Ysabe_l 8290 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 21 juillet 2018 Dernière intervention
- 11 mai 2018 à 08:16
Bonjour,
en 3 semaines cette société m'a arnaqué de 74.25 € et 119 € alors que je n'ai jamais rien commandé !!!!!! c certainement une arnaque car mon fils, concernant la première fois a acheté un jeu en ligne (playstation.net) et un jour après mon compte était débité du montant du jeu + abo factory.com !! la deuxième fois un jeu de 20 euros et un montant prélevé qui a suivi s'élevant à 119 €. Attention donc quand vous commander et payer sur le net.
RS
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
Ysabe_l 8290 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 21 juillet 2018 Dernière intervention - 11 mai 2018 à 08:16
3
Merci
Bonjour

Si vous lisiez les conditions avant de valider un achat cela n'arriverait pas. Il est noté dans ces conditions (que vous avez lu puisque vous avez coché la case disant que vous les avez lu et que vous les acceptez) que l'achat s'accompagne d'un abonnement.

Merci Ysabe_l 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13867 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Ysabe_l
0
Merci
Bonjour ,à nous aussi abo factory a fait un retrait de 109 € après un achat il y a 3 mois ,j ai fait bloquer ma carte par ma banque ,il arrête pas de m envoyer des lettres de menace pour escroquerie ,il devrait vraiment se l approprié ce mot " escroquerie "
Je viens de subir la même arnaque suite à un achat fait il y a 2 mois, j'ai fait bloquer ma carte par ma banque.
Badjoultipopo - 11 mai 2018 à 06:48
Je crois être aussi dans leur carnet d’adresse. Tu commandes un seul produit, le mois qui suit , il t expédie un autre produit sous prétexte que tu l’as commandé. Et pendant ce temps ils t déjà prélevé 109€ .cest ce qu.ils m ont fait.
Commenter la réponse de Em
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une