Arnaque site internet et référencement... [Résolu]

HLVe 7 Messages postés vendredi 4 novembre 2016Date d'inscription 2 décembre 2016 Dernière intervention - 5 nov. 2016 à 00:11 - Dernière réponse :  HLVe
- 2 déc. 2016 à 22:23
Bonjour,
Démarchée par téléphone pour fixer un rendez-vous, je viens de me rendre compte que je me suis faite arnaquée par une entreprise proposant un site internet (que j'ai déjà) mais surtout un référencement sur la première page Google... Après avoir signé, aujourd'hui, j'ai compris mon erreur et mes recherches sur la-dite société s'avère effectivement une arnaque. Que puis-je faire, ayant signé un contrat à 135 € HT par mois sur 48 mois...!!?
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

CHOMIR 1479 Messages postés lundi 1 octobre 2012Date d'inscription 29 juillet 2017 Dernière intervention - 5 nov. 2016 à 11:26
0
Merci
Bonjour,

Malheureusement les contrats souscrits entre professionnels ne sont pas concernés par le droit de rétractation.

C'est dans les CGV du fournisseur que vous trouverez les modalités de résilation.

La loi Hamon (17 mars 2014 ) a ouvert une toute petite porte aux professionnels en permettant le droit de rétraction :
(article L121-16-1 du Code de la consommation) aux professionnels qui ont moins de 5 salariés dans l’entreprise et si l’objet du contrat n’est pas dans le champ d’activité principale de l’entreprise.
Commenter la réponse de CHOMIR
0
Merci
Bonsoir et merci pour ces précisions... qui me désolent.
Effectivement, j'ai signé pour le compte de mon entreprise (chambres d'hôtes en tant qu'auto-entrepreneur)...
Effectivement, les condition générales précisent que je reconnais que l'objet du contrat a un rapport direct avec mon activité professionnelle et qu'en aucun cas le code de la consommation ne peut s'appliquer...

Je n'ai pas été informée.. Je n'ai donc aucun recours ?
Commenter la réponse de HLVe
0
Merci
Bonjour, ce sujet de discussion peut vous aider, en particulier si il concerne les agences du Groupe ETlK :

www.60millions-mag.com/forum/communication-et-internet/locam-t32852.html#p111507

Cordialement
HLVe 7 Messages postés vendredi 4 novembre 2016Date d'inscription 2 décembre 2016 Dernière intervention - 2 déc. 2016 à 14:53
Bonjour à tous,
Mon problème a été résolu. Tout d'abord, j'entre dans les critères de la Loi Hamon à propos des conditions de rétractation pour les TPE.
Ensuite, j'ai fait appel à un Cabinet d'Avocats spécialisés (Cabinet HAAS que je recommande fortement car "le jeu en valait la chandelle" !) qui a été extrêmement réactif et efficace en envoyant un courrier de rétractation avec mise en demeure extrêmement détaillé juridiquement avec les conséquences pécuniéres (délit de tromperie, non respect des différents articles du Code de la consommation ET du commerce...)
La société INLEED a répondu ce jour en annulant mon contrat !
N'ayant pas moi-même toutes les connaissances juridiques face à un tel contrat, je n'aurais pas, en écrivant moi-même la lettre de rétractation, obtenu le même résultat.

Merci à tous pour votre aide précieuse !
Cordialement.
CHOMIR 1479 Messages postés lundi 1 octobre 2012Date d'inscription 29 juillet 2017 Dernière intervention > HLVe 7 Messages postés vendredi 4 novembre 2016Date d'inscription 2 décembre 2016 Dernière intervention - 2 déc. 2016 à 17:09
Bonsoir,

C'est très bien que vous ayez pu vous dégager de ce contrat.
En effet, le cabinet HAAS est spécialisé dans ce type de contrats.

Ces contrats sont souscrits auprès de petites entreprises, qui n'ont pas les moyens financiers de les poursuivre en justice.
Oui malheureusement mais entre 1000€ d avocats et 8000 € pour cette société pour un site en location et dont je n aurais jamais été propriétaire... j ai préféré payer avec mes deniers personnels...Mon CA n est que de 5000€/ annuels. .. alors entre me couper les 2 bras et les 2 jambes...j ai préféré me couper 1 bras et je ne le regrette pas.
Cordialement
Commenter la réponse de sissoko__
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une