Lettre de motivation demande financement FONGECIF

Signaler
Messages postés
13
Date d'inscription
samedi 8 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
10 août 2019
-
Bonjour à tous.

J'aurais souhaité avoir des conseils sur ma lettre de demande de financement auprès du FONGECIF pour une licence pro administration des systèmes et réseaux. Est-ce que la motivation ressort bien? Le projet vous parait-il clair et cohérent? Est-ce que je dois réduire la lettre?

Merci bien. Et bonne journée.

Ma lettre:


Objet : Demande de financement CIF pour une licence professionnelle Administration des Systèmes et Réseaux

Madame, Monsieur,

Je me permets de vous contacter dans le cadre d'une seconde demande de financement d'un Congés Individuel de Formation (première demande effectuée en 2013) :
Ma formation à l'origine est le commerce international et les langues étrangères. Diplômé en 2002, je pars en Chine afin de m'imprégner de la culture du pays. Je travaille sur place en tant qu'enseignant de français langue étrangère jusqu'en 2008, année où je décide de rentrer en France pour des raisons de stabilité. Puis je cherche un emploi dans l'import-export, si possible en rapport avec la Chine, mais sans succès.
Etant donné que les vacations en Français langue étrangère ne permettent pas de vivre décemment, je me tourne finalement vers des missions intérim administratives en 2009, en espérant me faire recruter par un client, mais sans résultat.
Au vu des débouchés dans le secteur, je décide alors de me reconvertir dans l'informatique, une de mes passions, après consultation de sites Internet de recrutement, discussions avec des amis informaticiens, recherche de documentations et demande de conseils auprès de l'Espace Emploi XXXXXXXX.
Je suis alors une formation de technicien de maintenance micro-réseaux de 3 mois en 2010.
Le stage (facultatif) au sein de la société SITEL que j'effectue à la fin de la formation confirme mon envie de poursuivre dans l'informatique.
Je suis ensuite recruté en tant que technicien de support par l'entreprise XXXXX, qui finit par me licencier en 2011 au bout de 6 mois pour manque de compétences techniques.
La même année, un échec similaire se reproduit avec la société XXXXX, qui devait me former (nous en avions discuté), mais ce qui ne s'est pas fait dans la réalité.
Ces deux expériences me font prendre conscience que ma formation en 2010 était trop courte en durée, mais elles m'ont malgré tout permis de progresser sur le plan technique, en m'auto-formant (« sur le tas »), et mon expérience chez XXXXX a notamment été révélatrice du métier que je souhaiterais exercer : administrateur systèmes et réseaux.
Fin 2011, après des recherches infructueuses sur ce type de poste en raison d'un manque de compétences, j'accepte un emploi au sein de XXXXXXX, en tant que technicien d'exploitation informatique, en mission chez le client XXXXXXX (poste actuel): le travail consiste essentiellement à superviser l'infrastructure informatique et à créer des tickets d'incident en cas d'alerte. Une « petite partie » support m'a permis de pratiquer un peu et de combler des lacunes. Il s'agit néanmoins d'un poste destiné à des débutants.
Et, au bout de deux ans et demi, aucune évolution ne me parait envisageable au vu des missions que me propose mon employeur ou d'autres sociétés. Il me manque une formation de fond. Or, XXXXXX n'a rien à me proposer au niveau des formations, outre quelques sessions sur 4 ou 5 jours destinées à des informaticiens expérimentés.

Je me suis alors tourné vers un CIF et l'IUT de XXXXXXXXX, parce que la licence professionnelle que cet IUT propose est intégralement spécialisée administration des systèmes et réseaux, contrairement à la plupart de celles dispensées dans d'autres établissements. Elle correspond donc parfaitement à mon projet de devenir administrateur dans ce domaine.
De plus, le programme inclut le passage de certifications techniques CISCO et ITIL très recherchées par les employeurs, et l'IUT travaille avec des entreprises partenaires qui m'intéresseraient pour le stage, notamment dans le secteur financier et bancaire.
Mais le point le plus important est que cette licence professionnelle m'apporterait des compétences transversales, en plus des compétences techniques (contrairement à un BTS, plus technique). Elle me permettrait ainsi de bien appréhender l'ensemble du service informatique en général, d'acquérir un vrai niveau d'expertise, et de ne plus être un « simple exécutant ». Cette vision globale du service informatique est essentielle pour mener à bien des projets sur une infrastructure, et s'avère indispensable pour évoluer. Elle ouvre la voie vers de l'encadrement et de l'ingénierie (à long terme).

Le travail d'administrateur systèmes et réseaux en lui-même consiste à gérer l'ensemble du parc informatique d'une société au sein des différents réseaux, déployer et configurer des applications client/serveur, assurer la maintenance et l'optimisation de l'infrastructure (en effectuant une veille régulière) : opérations de migration de Windows XP vers Seven par exemple, upgrade des machines, mise en place de la virtualisation, du Cloud, etc. L'administrateur doit être polyvalent, il doit avoir des connaissances dans différents domaines de l'informatique, et la licence couvre l'ensemble de ces domaines : bases de données, développement ou scripting, stockage et sauvegarde, sécurité, réseaux, etc.
L'administrateur peut être aussi amené à faire du support et à former les utilisateurs.
Il travaille la plupart du temps la journée, mais des opérations de maintenance s'effectuent parfois le weekend, et des astreintes sont programmées. Je suis pour ma part habitué à travailler en horaires décalés (poste actuel) et aux astreintes (chez XXXXXXXX).
Ce métier est très enrichissant, très motivant : on apprend toujours. La rémunération est motivante également: entre 30 et 45 k€ annuels (et au-delà) en fonction de l'expérience.

Outre mon expérience chez XXXXXXX, j'ai effectué plusieurs démarches pour confirmer ce choix d'orientation : je suis allé à la Cité des Métiers en début d'année 2013, et j'ai rencontré un conseiller du Fongecif Ile de France en début d'année 2014.
J'ai également assisté à différents salons : le salon Forums Alliances Plus en 2012 (au CNIT à La Défense), le salon Studyrama de l'informatique et des nouvelles technologies (en 2012 à Paris), ainsi que le salon « Top Techniciens » (en 2013 à La Défense).
Je me suis également renseigné sur le Web et sur les sites de recrutement en informatique (cités plus haut).
Ma personnalité et mes qualités coïncident également avec ce métier : je suis passionné d'informatique et des nouvelles technologies, et je suis curieux. Je sais aussi gérer le stress et les priorités, de par mon expérience dans différents environnements de production informatique depuis 2010. Ma maîtrise des langues étrangères constituent un atout également.

Je n'aurai aucun souci pour trouver un poste en administration des systèmes et réseaux car les offres et les propositions sont nombreuses dans ce domaine, je possède des contacts avec des SSII ainsi qu'une certaine expérience, à laquelle je pourrai ajouter un diplôme dans l'informatique (la licence professionnelle), et des certifications techniques.
Je compte mettre mon CV actualisé en ligne sur les sites Internet lesjeuXXX.com, MonstXX, l'APXX, Page PerXXXXXXX, ExpeXXXX, etc., et postuler à des offres sur ces sites. Je vais également étendre mon réseau professionnel via les sites de ViadXX et LinkedXX, et contacter d'anciens collègues.

Je compte en effet XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX à l'issue de la formation, poursuivre des missions au sein de SSII (Sociétés de Services et d'Ingénierie Informatique), en tant qu'administrateur systèmes et réseaux junior dans un premier temps, afin d'accumuler de l'expérience et de voir des environnements techniques différents, travailler en « forfait » chez différents clients, puis occuper un travail en « mode projet » par la suite en tant qu'administrateur confirmé, pour finalement obtenir un poste à responsabilité en interne au sein d'une entreprise en tant qu'ingénieur ou responsable d'un service informatique (à long terme).
Je souhaiterais rester dans le secteur financier et bancaire, mais d'autres secteurs pourraient m'intéresser aussi, les assurances par exemple, ou encore l'aérospatial (intérêt pour les technologies de pointe et la recherche).
Je compte exercer dans des grandes entreprises publiques ou privées, en Ile de France.

La licence professionnelle me permettra ainsi d'être plus « crédible » sur le marché de l'emploi, et de pouvoir évoluer, m'épanouir dans mon travail.

Je souhaite vivement que mon dossier retienne toute votre attention et obtenir votre accord de prise en charge afin que mon projet aboutisse.
Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

XXXXXX XXXXXXX