La nouvelle aide à l'embauche d'un jeune (-26 ans)

Une nouvelle aide à l'embauche d'un jeune de moins de 26 ans a été mise en place. Montant, conditions et démarches.


Le décret 2020-982 du 5 août 2020 a créé une aide de 4 000 € pour favoriser l'embauche des jeunes de moins de 26 ans.

Quels employeurs ?

L'aide est réservée aux employeurs soumis aux cotisations chômage, ce qui exclut donc, par exemple, les établissements publics.

L'employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste de travail concerné, depuis le 1er janvier 2020. Il ne doit pas non plus bénéficier d'une autre aide de l'Etat pour le même salarié.

Quels salariés ?

Plusieurs conditions sont exigées au niveau du salarié embauché.

  • 1. Il doit avoir moins de 26 ans à la date de l'embauche.
  • 2. Sa rémunération ne doit pas dépasser deux fois le smic mensuel à la date d'embauche.
  • 3. Il ne doit pas avoir fait partie des effectifs de l'entreprise avant le 1er août 2020.

La prime d'embauche de 4 000 € est élargie aux personnes handicapées sans condition d'âge.

Quels contrats ?

Le contrat doit être un CDI ou un CDD d'au moins trois mois

Il doit être conclu entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021

Le jeune embauché de moins de 26 ans doit faire partie des effectifs de l'entreprise au moins trois mois après la conclusion du contrat.

Montant de l'aide

Une aide de 1 000 € est versée chaque trimestre pendant au maximum un an. Soit une aide maximale de 4 000 € par salarié de moins de 26 ans embauché.
L'aide peut être proratisée si le contrat est à temps partiel.

Demande

La demande d'aide est adressée à l'Agence de Service et de Paiement (ASP), avec une attestation de l'employeur justifiant la présence du salarié.

Crédits photo : © ammentorp - 123RF

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une