Prêt garanti par l'Etat (PGE) et Covid 19 - Montant et conditions

Pour faire face aux difficultés économiques rencontrées par les entreprises en raison du Coronavirus - Covid 19, l'exécutif met en place un prêt garanti par l'Etat (PGE). Présentation de ce « prêt Covid 19 ».


Entrée en vigueur

L'exécutif a instauré un dispositif exceptionnel de prêts garantis par l'État (PGE) afin que les banques puissent proposer des crédits bancaires supplémentaires pour toutes les entreprises qui doivent faire face à la crise liée à l'épidémie de Covid 19. Cette aide vise principalement à soutenir la trésorerie des entreprises faisant face à des difficultés économiques en raison d'une forte baisse de leur chiffre d'affaires pendant la crise sanitaire.

Ces prêts sont disponibles depuis la fin du mois de mars 2020. La date limite pour faire une demande de PGE est fixée au 31 décembre 2020.

Quelles entreprises

Toutes les entreprises sont concernées, hormis les SCI, les établissements de crédit et les sociétés de financement.
Pour bénéficier du PGE, les grandes entreprises doivent s'engager à ne pas verser de dividendes à leurs actionnaires et à ne pas procéder à des rachats d'actions au cours de l'année 2020.

Montant du crédit

Le montant du prêt « Coronavirus » peut atteindre jusqu'à 3 mois de chiffre d'affaires de l'entreprise, soit 25 % (un quart) du chiffre d'affaires annuel. Pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019, le montant peut atteindre 2 années de masse salariale.

Une entreprise peut solliciter plusieurs prêts en même temps, mais leur montant cumulé ne peut pas dépasser ces plafonds.

Garantie

La garantie de l'Etat couvre 90 % du montant du prêt pour les entreprises de moins de 5000 salariés et dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1,5 milliards d'euros. Pour les entreprises plus grandes, le taux varie entre 80 et 70 % en fonction de leur chiffre d'affaires.

Taux d'intérêt

Un taux compris entre 0,25 % et 2 % correspondant au coût de la garantie de l'État s'applique. A ce taux s'ajoutent les intérêts perçus par les banques, qui se sont engagées à proposer des taux à prix coûtants.

Demande et attestation PGE

Voici la procédure à suivre pour les entreprises de moins de 5000 salariés et dont le chiffre d'affaires en France ne dépasse pas 1,5 milliards d'euros.

L'entreprise doit faire une demande de prêt garanti à sa banque. Après avoir obtenu un pré-accord de celle-ci, elle doit demander à Bpi France une attestation de prêt garanti par l'Etat (PGE). Pour ce faire, elle doit se connecter au service https://attestation-pge.bpifrance.fr/. L'entreprise obtient un identifiant unique qu’elle doit alors transmettre à sa banque. Après confirmation du numéro par Bpifrance, la banque accord le prêt.

Délai de remboursement

L'entreprise qui souscrit ce prêt n'a rien à rembourser avant la première année d'emprunt. A l'issue de cette période, elle pourra éventuellement décider de prolonger son prêt dans la limite de 5 ans supplémentaires.

Médiation du crédit

L'Etat met également en place un service de médiation pour les entreprises qui peinent à honorer leurs remboursements de prêts contractés avant la crise. L'entreprise doit recourir à la médiation du crédit, qui consiste à solliciter la Banque de France pour négocier des délais de paiement auprès de sa banque.

L'entreprise doit adresser son dossier à l'adresse email suivante : MEDIATION.CREDIT.XX@banque-france.fr (XX correspondant au numéro du département concerné). Elle doit utiliser un formulaire téléchargeable en ligne.

Autres aides

Pour soutenir les entrepreneurs face à la crise, l'Etat met également en place une indemnisation Coronavirus pour les indépendants et TPE. Dans le même sens, pour anticiper les problèmes de trésorerie rencontrés par les entreprises, l'exécutif permet de suspendre le paiement de leurs loyers pendant la crise du Coronavirus.

Crédits photo : © Kira Yan - 123RF

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC

A voir également

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une