Suffrage universel - Définition

Posez votre question

Définition du suffrage universel

Le suffrage universel est un scrutin où tous les électeurs inscrits sur les listes électorales peuvent voter, et ce sans condition liée au paiement d'un impôt (à la différence du suffrage censitaire), au sexe, à la religion, à leurs capacités intellectuelles (suffrage capacitaire), etc. En France, le suffrage universel concerne des scrutins importants comme les élections présidentielles ou les élections législatives. En droit constitutionnel, on considère que le suffrage universel est l'expression de la souveraineté populaire.

Direct ou indirect

Dans les règles électorales, il faut distinguer le suffrage universel direct du suffrage universel indirect. En cas de suffrage universel direct, les électeurs votent directement pour élire leur(s) représentant(s) (exemple : l'élection du Président de la République). Lors d'un suffrage universel indirect, les électeurs votent pour un collège électoral, c'est-à-dire un corps intermédiaire qui désignera ensuite les élus. C'est le cas, par exemple, des élections municipales : les électeurs élisent les membres du conseil municipal qui élira ensuite le maire.

Crédits photo : 123RF - zerbor

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

A voir également

Publié par Matthieu Blanc. Dernière mise à jour le 19 décembre 2018 à 10:51 par Matthieu Blanc.

Ce document intitulé « Suffrage universel - Définition » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une