Départ à la retraite en 2019 et prélèvement à la source

Posez votre question

Comment se passe le prélèvement à la source si vous partez en retraite en 2019.


Conséquences

Le prélèvement à la source s’applique automatiquement aux salaires et aux pensions de retraite. L’administration fiscale communique ainsi aux employeurs et aux caisses de retraite le taux de prélèvement à la source à appliquer respectivement sur les salaires et les pensions.

Le salarié se voit donc prélevé sur son salaire au taux communiqué à son employeur jusqu’à son départ en retraite. Après son départ, ce même taux est transmis à sa caisse de retraite qui l’appliquera alors automatiquement aux pensions qui lui sont versées chaque mois.

Les primes et indemnités éventuellement perçues à l’occasion du départ en retraite (indemnité de départ en retraite, indemnité compensatrice de congés payés…) feront également l’objet d’une retenue à la source.

Calcul du taux

Le taux reste donc le même : il ne tient pas immédiatement compte du changement de situation et de la baisse de revenus engendrée par le départ en retraite. Théoriquement, il faut attendre septembre 2020 pour que le pourcentage applicable à la pension de retraite soit ajusté à partir des informations transmises au printemps 2020 dans la déclaration des revenus perçus en 2019. Le contribuable retraité bénéficie alors d’un remboursement d’impôt.

Signalement aux impôts

Pour éviter cette avance au fisc (et une baisse de trésorerie), le nouveau retraité a la possibilité de demander un ajustement de son taux de prélèvement à la source via le site des impôts après son départ en retraite, cf. comment demander une baisse de son taux de prélèvement à la source. Le nouveau taux, basé sur une estimation de ses revenus, tiendra ainsi compte de sa baisse de ressources liée à son changement de statut.

Crédits photo : 123RF - Dmitriy Shironosov

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

Dossier à la une