Indépendants et congé maternité - Conditions

Les femmes enceintes cheffes d'entreprises ou exerçant une profession libérale bénéficient désormais du même congé maternité que les salariés. A condition de respecter les règles suivantes.


Les règles qui suivent concernent les travailleuses indépendantes, les cheffes d'entreprise, les conjointes collaboratrices et les professionnelles libérales.

Durée minimale

Depuis le mois de janvier 2019, la durée minimale du congé maternité est portée à 8 semaines pour toutes ces femmes. Cette période comprend les 2 semaines avant l'accouchement et 6 semaines après la naissance.

Prolongation

La durée du congé maternité peut être prolongée jusqu'à 16 semaines (naissance simple), délai porté à 26 semaines à partir du 3e enfant et à 34 semaines en cas de naissance de jumeaux.

Allocations et indemnités

Avant la réforme, les indépendantes étaient indemnisées jusqu'à 74 jours à condition de s'arrêter de travailler pendant au moins 44 jours.

Désormais, ces femmes doivent s'arrêter au moins 8 semaines pour bénéficier des indemnités journalières maternité.

Elles ont droit à une allocation de repos maternel de 3 377 euros (montant 2019) dès lors que leur revenu annuel dépasse un plafond annuel fixé à un peu moins de 4000 euros. Les cheffes d'entreprise ont en plus droit à une indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité d'environ 55 euros par jour.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

A voir également

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une