Calcul du salaire brut en net - Simulation 2020 net et brut

Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Salaire brut et salaire net"

Comment calculer le salaire net à partir du montant brut ou convertir le salaire net en salaire brut, avec les cotisations sociales et charges salariales mentionnées sur le bulletin de paye en 2020.


Calcul simple brut/net

Pour passer du brut au net, il vous suffit de déduire un peu moins d'un quart du montant du salaire brut touché ou proposé pour obtenir une estimation de votre salaire net. Il faut en effet approximativement déduire environ 22 % du brut pour obtenir le net.

Exemple de calcul : si un employeur vous propose un salaire à 3000 euros bruts par mois. Vous devez déduire environ 22% de cotisations sociales salariales, soit 0,22 x 3000 = 660. Votre salaire sera donc environ de 2340 euros.
Si vous travaillez dans la fonction publique, vous devez appliquer le taux de 15 % au lieu de 22 %.

Cette formule de calcul permet d'évaluer rapidement le montant de votre salaire net à partir de votre salaire brut, mais il ne s'agit bien évidemment que d'une estimation, le taux exact de réduction pouvant varier en fonction des entreprises ainsi que de votre statut de cadre ou de non-cadre. Pour calculer le montant exact du salaire qui vous sera versé, vous devez déduire les montants exacts des charges salariales mentionnées sur votre bulletin de salaire.

Convertisseur

Pour une estimation plus précise, vous pouvez utiliser un convertisseur du salaire brut en salaire net ou inversement. Ce module de calcul mis en ligne par l'Urssaf vous permet aussi d'évaluer le montant total dépensé par l'entreprise pour votre salaire (qui tient donc compte des charges patronales) ainsi que le montant net versé après prélèvement à la source.

Ce simulateur en ligne vous fournit également les détails et les montants des cotisations sociales perçues sur votre salaire : retraite, santé, chômage, famille...

Bulletin de paye

Le bulletin de paye remis au salarié mentionne à la fois le salaire brut et le salaire net à payer. Il doit aussi comporter plusieurs mentions obligatoires. Notamment...

  • L'identité de l'employeur ;
  • La convention collective applicable ;
  • La nature de l'emploi occupé par le salarié avec son indice de classification ;
  • Les dates de congés payés pris par le salarié ;
  • Le montant de la rémunération brute, généralement en haut de la feuille de paye ;
  • Les éventuels primes et avantages en nature ;
  • Le détail des charges sociales patronales et salariales dont :
    • la CSG et la CRDS,
    • Les cotisations d'assurance vieillesse ;
    • Les cotisations de retraite complémentaire.

Charges sociales

Pour calculer le salaire net, il faut déduire du salaire brut toutes les cotisations sociales à la charge du salarié (CSG, CRDS, cotisations de sécurité sociale, cotisations de retraite complémentaire, etc.). En cas de doute sur le calcul effectué sur votre fiche de paie, adressez-vous au responsable des paies ou au service des ressources humaines de votre entreprise pour lui demander des explications sur les retenues salariales effectuées.

Prélèvement à la source

Le prélèvement à la source sur les salaires ne s'applique pas à partir du salaire brut mais du salaire net imposable.

La différence entre le salaire net imposable et le salaire net versé dépend du taux de prélèvement à la source applicable à chaque salarié. Ce pourcentage est calculé à partir des revenus et de la situation du foyer fiscal. Il peut être nul lorsque le salarié n'est pas imposable.

Le salaire net avant impôt est dans tous les cas mentionné sur le bulletin de salaire.

Primes

Comme les salaires, les primes versées par l'employeur sont, en principe, soumises aux cotisations sociales. Par conséquent, lorsque vous touchez une prime (prime d'ancienneté, 13e mois, etc.), vous devez ajouter son montant brut au salaire brut que vous toucherez pour le mois en cours. C'est à partir de cette somme que vous pourrez calculer le montant net qui vous sera versé par l'employeur. Pour en savoir plus, voir prime d'entreprise et cotisations sociales.
Les primes Macron sont toutefois exonérées de cotisations salariales. La prime versée par l'employeur au salarié dans le cadre de ce dispositif est donc une prime nette.

Stage

Les règles sont différentes pour les indemnités de stage : elles ne constituent pas un salaire et il ne faut donc pas utiliser le simulateur ci-dessus. Il n'y a pas de charges sociales sur la gratification de stage brute dès lors que son montant ne dépasse pas le montant minimal fixé par la réglementation.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une