Vue du voisin et distance légale - Modèle de lettre

Une nouvelle propriété se construit aux abords de la vôtre, ou votre voisin décide de pratiquer une ouverture (fenêtre, lucarne, balcon...) dans un mur jusqu'alors aveugle. Vous constatez que la distance légale de vue n'est pas respectée. Vous êtes alors en droit de demander à votre voisin de condamner l'ouverture pratiquée ou de procéder à tout aménagement susceptible de rétablir la distance légale de vue.


Texte de loi

Les articles 678, 679 et 680 du Code civil concernant les vues sur la propriété de son voisin sont sans équivoques, notamment l'article 678 qui dispose qu'« on ne peut avoir des vues droites ou fenêtres d'aspect, ni balcons ou autres semblables saillies sur l'héritage clos ou non clos de son voisin, s'il n'y a dix-neuf décimètres de distance entre le mur où on les pratique et ledit héritage, à moins que le fonds ou la partie du fonds sur lequel s'exerce la vue ne soit déjà grevé, au profit du fonds qui en bénéficie, d'une servitude de passage faisant obstacle à l'édification de constructions ».

Votre voisin peut ne pas être en conformité avec ces règles légales de distance minimale, et ce même lorsqu'il s'agit d'une construction ayant pourtant fait l'objet d'un permis de construire. Dans cette situation, vous pouvez lui adresser un courrier amiable dans lequel vous lui demandez de condamner l'ouverture concernée.

Exemple de courrier

Nom Prénom expéditeur
N° Rue
CP Ville

Nom Prénom destinataire
N° Rue
CP Ville




Objet : demande de rétablissement de la distance légale de vue sur ma propriété

Vous avez récemment pratiqué, et sans m'en avertir, une ouverture (préciser la nature de l'ouverture, ou la nature des travaux réalisés) dans votre mur donnant sur (préciser).

Or, je constate que cette ouverture ne respecte pas la distance légale de vue sur une ma propriété. Je vous rappelle en effet les termes de l'article 678 du Code civil qui dispose qu'« on ne peut avoir des vues droites ou fenêtres d'aspect, ni balcons ou autres semblables saillies sur l'héritage clos ou non clos de son voisin, s'il n'y a dix-neuf décimètres de distance entre le mur où on les pratique et ledit héritage, à moins que le fonds ou la partie du fonds sur lequel s'exerce la vue ne soit déjà grevé, au profit du fonds qui en bénéficie, d'une servitude de passage faisant obstacle à l'édification de constructions ».

Votre ouverture étant à moins de 1,90 mètre de la limite de ma propriété, je vous prie de bien vouloir procéder à sa condamnation.

[Si le litige est lié à une construction soumise à un permis de construire, vous pouvez insérer ce paragraphe : La conformité aux dispositions contenues dans le permis de construire que vous avez obtenu est certes obligatoire, mais ne vous exonère pas du respect des règles légales de droit privé, conformément aux dispositions de l'article A424-8 du Code de l'Urbanisme, dernier alinéa.]

Sans réponse de votre part ou en cas de réponse négative, je saisirai le tribunal compétent afin de faire valoir mes droits.


Formule de politesse

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une