Acceptation d'héritage et assurance-vie

On sait que les héritiers qui acceptent une succession (acceptation pure et simple) sont tenus de payer toutes les dettes du défunt.

Ils peuvent aussi accepter l'héritage « sous bénéfice d'inventaire » ce qui leur permet de vérifier que le montant des dettes ne dépasse pas la valeur de la succession.

Comme l'assurance-vie ne fait pas partie de la succession, ils peuvent aussi recueillir, par ce biais, une partie du patrimoine du défunt sans avoir à assumer les dettes de la succession.. Et avec des droits de succession réduits.

Le fait d'accepter le bénéfice d'un contrat d'assurance-vie n'entraîne pas l'acceptation de la succession.

Mais, là encore, attention aux abus : les créanciers pourraient intenter une action en justice s'ils prouvent que le défunt a voulu les léser.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC

A voir également

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une