Indice des fermages 2018

Posez votre question

Ce tableau présente les chiffres de l'indice national des fermages depuis sa création jusqu'à 2018.

L'évolution de l'indice est utilisée pour la fixation du loyer des terres nues et des bâtiments d'exploitation agricole. L'indice est actualisé tous les ans avant le mois d'octobre, en tenant compte de l'augmentation des prix.

Le dernier indice national des fermages a été publié dans un arrêté du 20 juillet 2018. Il a baissé par rapport à 2017, avec une diminution de 3,04 %. Il s'agit de la troisième année consécutive de baisse de cet indice.

Cet indice doit être utilisé pour actualiser les loyers entre le 1er octobre 2018 et le 30 septembre 2019. Le prochain indice des fermages 2019 sera publié au cours de l'été 2019.

AnnéeIndice national des fermages
2018103,05
2017106,28
2016109,59
2015110,05
2014108,30
2013106,68
2012103,95
2011101,25
201098,37
2009100

Avant 2010, l'indice était calculé différemment selon les départements, à partir de barèmes édités par arrêté préfectoral. Depuis cette date, le même indice est applicable sur l'ensemble du territoire français.

Voir aussi les différences entre le fermage et le métayage.

Calcul

Voici un exemple de calcul.

Pour calculer le nouveau loyer par hectare pour 2018, il faut multiplier le loyer par hectare applicable en 2017 par le nouvel indice 2018. Vous devez ensuite diviser le résultat obtenu par l'ancien indice 2017. Exemple : pour un loyer par hectare de 15 euros en 2017, le nouveau loyer sera de 15 X 103,05/106,28 = 14,54 euros. Soit une baisse de 46 centimes par hectare.

Crédits photo : © Pierre brillot - Fotolia.com

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC

Publié par Matthieu-B.

Ce document intitulé « Indice des fermages 2018 » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Dossier à la une