Recel (définition)


Définition

Le recel est une infraction pénale désignant le fait de cacher, conserver ou de transmettre une chose, tout en étant conscient du fait que cette chose provient d'un délit ou d'un crime. Le recel concerne également le fait de tirer profit de la chose en question. Le recel s'applique également aux personnes (on parle dans ce cas précis de recel de malfaiteur). La personne coupable de recel est désignée par le terme de receleur.

Exemple

Le fait de détenir ou de vendre un objet volé constitue, par exemple, un recel.

Code pénal

Le recel est régi par les articles 321-1 et suivants ainsi que par les articles 434-6 et suivants du Code pénal.

Publié par asevere.
Ce document intitulé « Recel (définition) » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une

Prête-nom (définition)
Récession (définition)