Sécu étudiante 2019 - 2020 - Prix et démarches

Plus aucun étudiant n'est affilié à la sécurité sociale étudiante à compter de la rentrée 2019. Le point sur ce qui change et sur les formalités à suivre par chaque étudiant selon sa situation.


Définition

La sécurité sociale étudiante est un système de sécurité sociale spécifiquement applicable aux étudiants en France. Ainsi, l'assurance maladie des étudiants n'est pas gérée par une caisse d'assurance maladie (CPAM), mais par une mutuelle étudiante à qui l'étudiant verse une cotisation en début d'année. Il existe deux centres de sécurité sociale étudiante : les SMER et la LMDE.

Réforme et suppression

Le régime de la sécurité sociale étudiante a été réformé par le gouvernement Macron à compter de la rentrée 2018. Voici les mesures décidées par la ministère de l'Enseignement supérieur.

Régime général

Les règles d'affiliation à la sécurité sociale étudiante ont été modifiées. Depuis la rentrée universitaire 2018, les nouveaux étudiants restent désormais rattachés à leur régime de protection sociale (à savoir, dans la grande majorité des cas, celui de leurs parents, qui est la plupart du temps le régime général de la sécurité sociale), et non plus aux centres de sécurité sociale étudiante. Ces derniers peuvent toutefois continuer à proposer des mutuelles étudiantes complémentaires, mais celles-ci ne sont que facultatives.

En revanche, les étudiants affiliés à la sécurité sociale étudiante en 2017 - 2018 continuaient d'être affiliés à ce régime pour l'année 2018 - 2019.

Le régime de la sécurité sociale étudiante est ensuite définitivement supprimé pour tous en 2019. Tous les étudiants sont dès lors affiliés au régime général. Cette suppression définitive intervient le 31 août 2019.

Cotisation vie étudiante (CVEC)

Les frais de sécurité sociale sont supprimés pour être remplacés par une nouvelle "cotisation vie étudiante et campus" (CVEC) qui inclut la santé, le bien-être, le sport et la culture.
Le gouvernement a également réformé l'admission post-bac (APB), devenu désormais "Parcoursup".

Démarches

Les démarches à suivre par un étudiant en matière de sécurité sociale varient selon sa situation.

Première inscription

Si l'étudiant s'inscrit pour la première fois dans le supérieur, il n'a aucune démarche à accomplir : il reste rattaché à son régime de protection sociale (celui de ses parents dans la plupart des cas).

Inscription en 2018

Si l'étudiant s'est inscrit pour la première fois dans le supérieur lors de la rentrée 2018, rien ne change pour lui non plus : il reste rattaché au même régime.

Mutuelle

En revanche, la protection sociale des étudiants déjà inscrits dans le supérieur avant 2018 était encore gérée par une mutuelle étudiante (ancien système de la sécurité sociale étudiante). A compter du 1er septembre 2019, ces étudiants sont automatiquement rattachés à la caisse primaire d’assurance maladie de leur lieu de résidence. Seul démarche à suivre : mettre à jour sa carte vitale le plus tôt possible afin que le changement soit pris en compte pour la prise en charge des frais de santé.

Montant

Les étudiants n'ont plus à s'acquitter des frais de sécurité sociale étudiante à la rentrée. En revanche, ils doivent régler la CVEC (contribution vie étudiante et campus), d'un montant de 90 euros à verser au Crous. Les étudiants boursiers (voir le montant des bourses étudiantes) sont toutefois exonérés du paiement de cette cotisation.

En plus de cette cotisation, les étudiants en faculté doivent également s'acquitter de leurs frais d'inscription à l'université.
Pour rappel, le montant de la sécurité sociale étudiante pour l'année 2017 - 2018 était fixé à 217 euros pour l'année. Le montant à payer était le même quel que soit le centre de sécurité sociale choisi.

Crédits photo : 123RF - adrianhancu

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une