Décès/ Accident de travail

clairette1960 2 Messages postés lundi 12 février 2018Date d'inscription 13 février 2018 Dernière intervention - 12 févr. 2018 à 18:42 - Dernière réponse : rosieres1 3940 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 21 février 2018 Dernière intervention
- 13 févr. 2018 à 12:54
Bonjour,

Mon époux était conducteur poids lourd il est décédé en Grande Bretagne le 21 janvier 18, pendant son déplacement d'un anévrisme Aortic à l'hospital (il ne s'est pas réveillé après l’opération) donc c'est un accident de travail ,sur les documents des assurances emprunt il me demande je ne sais que marquer si AT ou maladie
Metlife assurance emprunt maison me demande le rapport de l’opération en Grande Bretagne il ne le donne pas
c'est compliquer
Merci de vos reponses
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
rosieres1 3940 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 21 février 2018 Dernière intervention - 13 févr. 2018 à 08:46
0
Utile
1
bonjour,
Son employeur est il en France? A t il fait une déclaration d'AT à la sécu?
clairette1960 2 Messages postés lundi 12 février 2018Date d'inscription 13 février 2018 Dernière intervention - 13 févr. 2018 à 09:48
Bonjour,
Oui pour ça c'est fait ,en effet il est en France
Commenter la réponse de rosieres1
rosieres1 3940 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 21 février 2018 Dernière intervention - 13 févr. 2018 à 12:54
0
Utile
Bonjour,
Si vous avez la confirmation de l'accord de prise en charge au titre des risques professionnels, vous devez noter la mention exact sur le questionnaire soit=AT
Quant aux justificatifs demandés il s'agit pour la compagnie d'assurance du prêt de vérifier si le décès ne serait pas en relation avec un antécédent médical non renseigné au chapitre du questionnaire de santé.
Vous pourriez peut être lui adresser un des certificats descriptifs qui figurent forcément dans le dossier AT



Cordialement
Commenter la réponse de rosieres1
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une