Comment faire pour casser son perp merci

wzxfranck 1 Messages postés mercredi 15 novembre 2017Date d'inscription 15 novembre 2017 Dernière intervention - 15 nov. 2017 à 15:28 - Dernière réponse :  sim
- 15 nov. 2017 à 19:26
Bonjour*

je suis au crédit agricole du département de l allier et je voudrait savoir les adresses du siege sociale et pour avoir aussi un médiateur et de l association de l a.f.u.b merci
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
Poisson92100 22235 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 19 février 2018 Dernière intervention - 15 nov. 2017 à 15:42
+2
Utile
un perp ne se dénoue qu'en rente à la retraite sauf cas très particuliers
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Poisson92100
0
Utile
Bonjour

L'AFUB ou rien c'est pareil ! sauf que vous payerez une cotisation inutile.
Le Perp est un contrat de long terme, bloqué jusqu’à l’âge de la retraite mais il est possible de récupérer l'épargne en cours de contrat, dans certaines situations :


invalidité ;
expiration des droits aux allocations chômage pour les salariés ou liquidation judiciaire pour les non-salariés ;
absence de mandat social ou de contrat de travail depuis deux ans au moins à compter du non-renouvellement de leur mandat social ou de leur révocation pour les mandataires sociaux qui n'ont pas liquidé leur pension dans un régime obligatoire d'assurance vieillesse ;
décès du conjoint ou du partenaire de pacs ;
surendettement ;
cessation d'activité non salariée de l'assuré à la suite d'un jugement de liquidation judiciaire ;
dès lors qu'une situation le justifie selon le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation, et qui en effectue la demande avec l'accord de l'assuré ;
ou, sous certaines conditions de revenus, si l’épargne est inférieure à 2000 euros et si le Perp n’a pas fait l’objet de versements au cours des quatre années précédant la demande de rachat.
Commenter la réponse de sim
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une