Droit à la nationalité française ? (Algérie)

Amel3100 1 Messages postés lundi 13 novembre 2017Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 21:57 - Dernière réponse :  Amel3100
- 15 nov. 2017 à 15:31
Bonjour,
Mon père il est né a Djibouti côté français des somaliens il a la 3là nationalité française comment je fait pour savoir si j'ai le droit ou non merci de votre compréhension
Afficher la suite 

14 réponses

Répondre au sujet
doris33 39907 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 14 nov. 2017 à 18:11
+2
Utile
Non, j'ai du mal à vous comprendre. Vous utilisez des termes qui ne sont, très probablement, pas adaptés.

Voyez directement au consulat de France avec les documents en votre possession.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de doris33
Energizor 11967 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 21 février 2018 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 23:09
0
Utile
10
Bonjour,

Si votre père était français à votre naissance et qu'il vous a reconnu, vous êtes DEJA français.
Mais j'ai ramené une certificat d'existence qui prouve que il est toujours français par une avocate
Ben > Amel3100 - 14 nov. 2017 à 21:22
Bonjour

Un certificat d'existence ?
On peut penser que c'est un justificatif d'existence ou une attestation d'existence pour percevoir les pensions de retraite..


Le droit de la nationalité est très particulier, pour ce que l'on appelait le protectorat de la CFS, devenu le Territoire des Afars et Issas avant de devenir indépendant le 27/6/ 1977

Si votre père est resté fixé à Djibouti, sans pièce d'identité française, délivrée après l'indépendance, sans inscription consulaire, sans carte d'électeur sans possession d'état de français pendant 50 ans, vous avez perdu la nationalité française, suite à l'indépendance du territoire des Afars et Issas.

Ont perdu la nationalité française le 27 juin 1977 :

• Tous les originaires du territoire quel que soit leur domicile le 27 juin 1977, mais également toutes les personnes qui avaient acquis notre nationalité dans ce territoire, soit de plein droit, soit par déclaration, selon les textes applicables antérieurement.

Ont conservé la nationalité française, bien que domiciliés sur le territoire des Afars et des Issas le 27 juin 1977 (art. 3 de la loi du 20 juin 1977) :

Article 3

Conserveront la nationalité française bien qu'ils soient domiciliés dans le territoire des Afars et des Issas à la date du 27 juin 1977 :
1° Les Français originaires du territoire de la République française tel qu'il sera constitué le 28 juin 1977 ;
2° Les personnes ayant acquis la nationalité française avant cette date hors du territoire français des Afars et des Issas ;
3° Les personnes ayant acquis la nationalité française par décret alors qu'elles étaient domiciliées dans le territoire français des Afars et des Issas. Il en sera de même des conjoints et descendants, ainsi que des veufs ou veuves de ces personnes.

Article 4
Les personnes originaires du territoire français des Afars et des Issas, celles qui y ont acquis la nationalité française de plein droit ou par déclaration ainsi que leurs descendants pourront se faire reconnaître la nationalité française ou être réintégrés dans cette nationalité par déclaration selon les distinctions qui suivent.

Article 5
Ils pourront se faire reconnaître la nationalité française par déclaration à la condition d'avoir établi leur domicile à la date du 8 mai 1977 dans le territoire de la République française à l'exception du territoire français des Afars et des Issas et de l'y avoir conservé. Cette faculté prendra fin le 27 juin 1978.

Article 7
Les déclarations prévues aux articles 5 et 6 ci-dessus peuvent être souscrites par les intéressés conformément aux dispositions des articles 101 et suivants du Code de la nationalité française dès qu'ils ont atteint l'âge de dix-huit ans ; elles ne peuvent l'être par représentation.

Ces déclarations produisent effet à l'égard des enfants du déclarant dans les conditions des articles 84 et 85 du Code de la nationalité française, lorsqu'elles sont souscrites en application de l'article 5 et dans les conditions des articles 84 à 86 dudit code, lorsqu'elles sont souscrites en application de l'article 6 de la présente loi.

Cdt
Amel3100 > Ben - 15 nov. 2017 à 15:25
Donc voyez-vous qu' on a perdu la nationalité
Amel3100 > Amel3100 - 15 nov. 2017 à 15:31
Mon père il est mort avant l'indépendance en 1975 es que on a le droit ou non?
doris33 39907 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 14 nov. 2017 à 17:13
Je ne sais pas ce qu'est un certificat d'existence pour justifier une nationalité, mais puisque vous avez une avocate, elle doit pouvoir vous renseigner ?!

Evitez d'employer le présent pour votre père puisqu'il est décédé, cela prête à confusion.
Commenter la réponse de Energizor
dna.factory 15808 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 22 février 2018 Dernière intervention - 14 nov. 2017 à 13:51
0
Utile
1
Vous postez d'algérie.
Tous les algériens ont perdu leur nationalité française par défaut au moment de l'indépendance.
C'est la même chose pour toutes les anciennes colonies.

Donc il est très probable que votre père avait perdu sa nationalité à votre naissance, et que vous ne soyez pas né français.

Mon père c'est pas un algérien
Commenter la réponse de dna.factory
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une