Probleme moteur véhicule après vente

Jcm50 3 Messages postés lundi 13 novembre 2017Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 18:12 - Dernière réponse : Jcm50 3 Messages postés lundi 13 novembre 2017Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention
- 13 nov. 2017 à 22:18
Bonjour,
J ai vendu un vehicule avec contrôle technique ok l acheteur est venue l essayer et la acheter 3 jour a pres il me dit que les deux cardan (transmission ) 652 euros sont mort sachant que le controle na rien marque a ce sujet et que a l essais il y avaist pas un bruit donc je lui que c est pas possible 1 semaine après je recois un recommandé avec la facture du garage en me dissent que il avais fait les réparation et que il me demande de paye la factures qu l il c etait renseigné au ptes d un conciliateur de justice je c est plus quoi fait
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
Ysabe_l 7908 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 20 février 2018 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 18:17
+1
Utile
1
Bonjour

Contrôle technique ok + pas de garantie entre particuliers = vous arrêtez de lui répondre et le laissez s'exciter tout seul dans son coin.

Il ne pourra même pas faire une expertise (qui de toute manière aurait sûrement été plus chère que les réparations) vu que c'est réparé !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Jcm50 3 Messages postés lundi 13 novembre 2017Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 20:28
Merci beaucoup donc il pourras faire suite
Commenter la réponse de Ysabe_l
+1
Utile
1
Y en a qui manquent pas d'air..

Un conseil, ne répondez pas, ignorez les menaces, vous ne risquez absolument rien, c'est le mécano qui a du rigoler et empocher le fric..
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Jcm50 3 Messages postés lundi 13 novembre 2017Date d'inscription 13 novembre 2017 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 22:18
Merci
Commenter la réponse de Marley
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une