Destitution

Valérie - 13 nov. 2017 à 13:05 - Dernière réponse : doris33 39907 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention
- 13 nov. 2017 à 13:17
Bonjour,
J'ai 47 ans ma mère m'a mis à la porte à l'âge de 17 ans je ne la vois plus depuis des années je voudrais savoir si c'est possible de destituer de son rôle de mère et de ses droits faut savoir qu'elle n'a jamais rien fait pour moi sentimentalement financièrement je voudrais me protéger ainsi que mes enfants quand elle n'a jamais chercher à connaître merci de me dire ce que je peux faire
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
doris33 39907 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 13:17
+1
Utile
Bonjour,

je suppose que vous pensez au jour où elle pourrait vous réclamer quelque chose en tant qu'obligé alimentaire.

Mais vu que votre mère a assumé votre enfance quasiment jusqu'à votre majorité, il est probable que vous puissiez vous soustraire à cela.

Le fait qu'elle ne soit pas occupée de vous ni de vos enfants après votre majorité ne change rien à votre obligation alimentaire.

Concernant l'autorité parentale, elle n'en a plus depuis votre majorité.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de doris33
sleepy00 11415 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 20 février 2018 Dernière intervention - 13 nov. 2017 à 13:16
0
Utile
Bonjour,
il n existe pas de destitution
puisqu'elle n'a plus l'autorité parentale depuis vos 18 ans.

en l'absence d'enfant
vous pouvez toutefois faire un testament pour éviter qu'elle hérite de quelque chose.

Et garder toute trace, toute preuve, de son désinteret et de votre mise à la porte à 17 ans.
Pour contester si jamais un jour on vous demande de participer au frais de retraite par exemple.
Commenter la réponse de sleepy00
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une